Une centrale nucléaire à la recherche de 4.000 cocottes minute

  • A
  • A
Une centrale nucléaire à la recherche de 4.000 cocottes minute
Partagez sur :

Le Commissariat à l'énergie atomique a lancé un appel d'offre sur des autocuiseurs, pour transporter des matériaux dits "sensibles"

L'annonce a de quoi surprendre : le Commissariat à l'énergie atomique est à la recherche de 4.000 cocottes minutes pour transporter des matériaux dits "sensibles". Repérée sur internet par France Info, l'annonce concerne le centre nucléaire de Valduc (Côte-d'Or), qui est à l'origine de cet appel d'offre. "C'est là notamment que sont fabriquées les têtes nucléaires de l'arsenal militaire français. Un site, situé à l'abri des regards, dont la plupart des activités sont protégées par le secret défense", détaille France Info. Niveau de s�"reté Le descriptif de l'annonce évoque la "fourniture de 4.000 autocuiseurs en acier inoxydable destinés au transport de matériaux sensibles, et garantissant un niveau de s�"reté et de confinement parfaitement maîtrisés". La fiche descriptive est par ailleurs très précise, puisque le CEA indique par exemple que "le volume utile de ces conteneurs sera de 17 litres environ, avec de fortes contraintes sur le respect de la géométrie et des dimensions intérieures et extérieures (y compris les poignées latérales)". Les livraisons seront échelonnées avec une première série prévue au 1er trimestre 2014. Des "récipients fiables" Le Commissariat à l'énergie atomique, fermé pour les vacances, n'a pas donné plus de détails, mais un délégué syndical de l'entreprise d'électroménager Seb, interrogé par France Info, ne semble pas surpris. "Il assure qu'en 37 ans de métier, son entreprise a déjà vendu plusieurs milliers de cocottes minutes à l'industrie nucléaire française. Des récipients fiables apparemment", selon lui...