Un tandem UE-Corée du Sud pour développer la 5G

  • A
  • A
Un tandem UE-Corée du Sud pour développer la 5G
Partagez sur :

Bruxelles et Séoul vont fixer un calendrier pour l'inauguration de la 5G d'ici la fin 2015.

Un tandem UE-Corée du Sud pour développer la 5G... L'accord a été scellé lundi à Bruxelles, et marque "une étape importante dans le développement de cette technologie mobile", peut-on lire dans un communiqué mis en ligne par la Commission européenne. Les deux parties ont mis au point une déclaration conjointe de coopération stratégique dans les domaines de la technologie et de la communication. "C'est la première fois que des pouvoirs publics se réunissent de cette façon, avec le soutien de l'industrie privée. L'accord signé aujourd'hui marque notre engagement à devenir des leaders mondiaux du numérique", s'est félicitée la commissaire européenne aux télécommunications Neelie Kroes. Un calendrier fixé Elle a ajouté que Bruxelles et Séoul avaient convenu de fixer un calendrier pour l'inauguration de la 5G d'ici la fin 2015. L'UE et la Corée du Sud devront en particulier veiller à ce que les fréquences radio puissent assurer le service des nouveaux réseaux. Les acteurs européens tels qu'Alcatal-Lucent, Deutsche Telekom, Telefonica et Orange, membre de l'Association Infrastructure 5G européenne, travailleront avec le Forum 5G sud-coréen. La Corée du Sud possède des réseaux haut débit mobiles parmi les plus rapides au monde. Ses connaissances en la matière pourraient aider l'Europe - qui était en tête de la compétition à l'époque du GSM, dans les années 90 - à reprendre son retard sur les Etats-Unis et l'Asie dans la 4G. L'UE avait annoncé en décembre qu'elle investirait 700 millions d'euros dans la 5G dans les sept prochaines années, tandis que les sociétés du secteur apporteraient plus de trois milliards d'euros.