Un rapport propose plus d'union budgétaire avant le sommet de Bruxelles

  • A
  • A
Un rapport propose plus d'union budgétaire avant le sommet de Bruxelles
Partagez sur :

La zone euro pourrait créer un Trésor pour la monnaie unique et émettre des euro-obligations au stade final d'une union budgétaire, d'après ce document...

Comment la zone euro peut-elle compléter l'union économique de ses 17 membres ? A deux jours du sommet de l'Eurogroupe programmé à Bruxelles, un rapport propose quelques pistes, qui pourraient mener à terme à la création d'euro-obligations. Le document, que s'est procuré l'agence Reuters, a été préparé par le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman van Rompuy, le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi et le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker. Cette feuille de route propose d'avancer vers une union bancaire, une union budgétaire et une politique économique commune. De quoi entraîner en fin de compte la création dans la zone euro d'un organisme de contrôle pour gérer les interdépendances des économies de la région, comme un Bureau du Trésor. Mais la route reste longue pour atteindre cet objectif, et les auteurs notent que "parce que tout cela nécessite un abandon de souveraineté budgétaire, il est nécessaire de parvenir à un accord entre les législateurs nationaux et ceux de l'Union européenne"... Le rapport évoque aussi la possibilité pour la zone euro d'émettre des euro-obligations "au stade final" de cette union budgétaire. Une mutualisation de la dette réclamée notamment par l'Italie et la France, mais que rejette toujours l'Allemagne. Angela Merkel a d'ailleurs réaffirmé lundi qu'un partage du fardeau de la dette au sein de la zone euro serait "économiquement erroné" et "contre-productif". Les auteurs du document estiment que "dans une perspective de moyen terme, l'émission de dette commune pourrait être explorée comme un élément d'une union budgétaire et serait subordonnée aux progrès de l'intégration budgétaire". Ainsi, "les étapes vers l'introduction d'euro-obligations pourraient être envisagées", couplées à un "cadre robuste de discipline budgétaire et de compétitivité" afin de renforcer la responsabilité et le respect des règles.