Un peu moins de trois milliards d'aides publiques aux entreprises rabotées ?

  • A
  • A
Un peu moins de trois milliards d'aides publiques aux entreprises rabotées ?
Partagez sur :

Un rapport préconise de réduire certaines aides au cours des deux prochaines années...

Un rapport commandé par le gouvernement préconiserait de réduire les aides publiques aux entreprises d'un peu moins de trois milliards d'euros sur les deux ans à venir, croit savoir le quotidien 'Les Echos'. Ce document, rédigé par le directeur général de Somfy, Jean-Philippe Dema�"l, l'inspecteur des finances Philippe Jurgensen et l'élu Jean-Jack Queyranne, doit être remis au gouvernement mardi prochain. Des aides très hétérogènes "Très hétéroclites, les aides (rabotées) peuvent être des subventions, des niches, des prêts, des investissements en fonds propres", font remarquer 'les Echos'. Parmi les mesures proposées figurerait la réduction dès l'an prochain, de 150 millions d'euros des taxes affectées au Centre national du cinéma (CNC) mais aussi la baisse de 400 millions d'euros de celles attribuées aux chambres de commerce et d'industrie. Par ailleurs, "le régime fiscal des sociétés d'investissement immobilier cotées pourrait aussi être revu (200 millions visés)", ajoute le quotidien économique. Des mesures explosives ? Si la réduction de ces aides semble logique, d'autres risques de susciter une levée de boucliers, font remarquer 'Les Echos'. Le document suggèrerait notamment de baisser les subventions accordées aux buralistes de 210 millions d'euros. Il viserait aussi certaines aides accordées à l'Outre-Mer. Enfin, le document propose de réduire les niches sur les carburants, notamment celle sur les agro-carburants de première génération (250 millions d'euros d'économie) mais aussi les " taux réduits de TICPE pour les taxis, les agriculteurs, le transport routier, le BTP. Ce qui générerait jusqu'à 480 millions d'euros".