Un nouveau rapport alarmant sur le réchauffement climatique !

  • A
  • A
Un nouveau rapport alarmant sur le réchauffement climatique !
Partagez sur :

Le GIEC table sur une augmentation des températures de un à quatre degré d'ici la fin du siècle...

Le dernier rapport d'experts sur le réchauffement climatique sonne comme un avertissement... Dans la première partie de ce rapport, qui doit être présenté aujourd'hui à Stockholm, le GIEC (groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat), estimerait ainsi que la température du globe devrait croître entre 1 degré et 4 degrés d'ici à la fin du siècle, ce qui entraînera des bouleversements économiques et écologiques très importants pour l'humanité. Hausse des température accélérée par l'activité humaine Entre 1901 et 2012, le mercure est déjà monté en moyenne de 0,9 degré, estiment les chercheurs. Selon la presse du jour, qui publie des extraits du projet de rapport, les experts seraient désormais certains à 95% que la hausse des températures est accélérée par les activités humaines, qui seraient responsables de plus de la moitié de la hausse des températures. Une lueur d'espoir cependant : depuis 10 à 15 ans, on observe un ralentissement de la hausse des températures, mais il ne remettrait cependant pas en cause la tendance à long terme. Quant aux océans, les prévisions les plus optimistes font état d'une élévation de leur  niveau de 40 centimètres (entre 26 et 45) au cours de ce siècle. Le scénario le plus noir fait état d'une hausse de 62 centimètres (entre 45 et 81). De 1901 à 2012, le niveau des océans s'était déjà élevé de 19 cm. Plan d'action contre le réchauffement climatique Ce nouveau rapport du GIEC doit servir de base aux gouvernements mondiaux, qui ont prévu de mettre en place un plan d'action global contre le réchauffement d'ici 2015. Hier à New York, la responsable climat de l'ONU, Christiana Figueres estimait que le rapport du GIEC constituerait un "signal d'alarme pour le monde". Elle ajoutait que les engagements pris jusqu'ici pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (responsables du réchauffement de l'atmosphère) sont insuffisantes pour atteindre l'objectif des 2 degrés de hausse par rapport au début de l'ère industrielle.