Un Français sur deux se dit "révolté" par la situation économique du pays

  • A
  • A
Un Français sur deux se dit "révolté" par la situation économique du pays
Partagez sur :

Plus de 8 personnes sur 10 pointent du doigt l'ouverture des frontières de la France et de l'Europe...

Près d'un Français sur deux (48%) se dit "révolté" par la situation économique et sociale de la France, d'après un sondage Ifop publié ce jeudi. L'étude, commandée par l'association d'économistes "Manifeste pour un débat sur le libre-échange", montre le désarroi des sondés : ils sont 30% à se dire "résignés", tandis que seuls 13% sont confiants. La question de l'ouverture des frontières fait particulièrement réagir les Français. "84% des personnes interrogées estiment qu'en matière économique, l'ouverture importante des frontières de la France et de l'Europe aux marchandises des pays comme la Chine ou l'Inde et l'ouverture de ces pays aux produits français, a des conséquences négatives sur les emplois en France contre 7 % qui y voient des conséquences positives." Ils estiment que cette ouverture des frontières est une bonne chose pour les multinationales (54%), ou pour les pays en voie de développement (50%). Mais ce pourcentage plonge à 13% quand il s'agit des salariés français, et à 18% des PME françaises... Et cette enquête laisse apparaître une profonde inquiétude pour l'avenir. Ainsi, 75% des personnes interrogées estiment ainsi que sur les 10 prochaines années "l'ouverture réciproque de nos frontières et de celles de la Chine et de l'Inde aura des conséquences négatives sur l'emploi en France". En conséquence, Ifop révèle que 65% des Français seraient favorables à une hausse des droits de douane. "Une très large majorité (80 %) envisagerait une hausse des droits de douane au niveau européen, 20 % étant partisan d'une hausse à nos frontières nationales", précise l'étude. 64% des personnes interrogées jugent par ailleurs que la question du protectionnisme devra avoir du poids dans la campagne pour la présidentielle de 2012.