Ubisoft profite de la levée provisoire de l'interdiction sur la vente de consoles en Chine

  • A
  • A
Ubisoft profite de la levée provisoire de l'interdiction sur la vente de consoles en Chine
Partagez sur :

Les fabricants devraient s'engouffrer dans la brèche...

Les fabricants de consoles de jeux vidéos peuvent se réjouir, la Chine a levé mardi une interdiction datant de 2000 concernant leur commercialisation sur le territoire. La mesure est pour le moment provisoire. Le Conseil d'Etat, la plus haute instance décisionnelle chinoise, n'a d'ailleurs pas précisé sa durée. Une annonce qui profite logiquement au secteur... Nintendo et Ubisoft en profitent ! Cette information a logiquement fait rebondir de près de 11% le titre Nintendo à la Bourse de Tokyo. En France, Ubisoft profite également de cette annonce, avec une action qui grimpait de 4,7% à 10,79 euros sur la place parisienne, aux alentours de 10 heures. L'assouplissement de la position de Pékin ouvre "potentiellement ce marché aux équipementiers ce qui est très positif pour les éditeurs comme Ubisoft", a commenté un trader en poste à Paris interrogé par Reuters. Rivaliser avec les jeux sur PC Conséquence de cette interdiction, les adolescents sont habitués à jouer sur ordinateur... Les ventes des jeux vidéos ont ainsi représenté en 2012 près de 14 milliards de dollars en Chine. Les fabricants de consoles auront donc fort à faire pour réussir leur entrée sur le troisième marché mondial du jeu vidéo en termes de chiffre d'affaires. "Si Sony et Microsoft veulent se développer en Chine, il va falloir qu'ils pensent à modifier leur approche et qu'ils étudient le succès des fournisseurs de jeux sur internet qui proposent de jouer gratuitement mais qui facturent certaines manières de jouer", a expliqué Roger Sheng, chercheur au cabinet Gartner, à l'agence de presse Reuters.