Trois responsables du magasin Ikea de Reims en garde à vue

  • A
  • A
Trois responsables du magasin Ikea de Reims en garde à vue
Partagez sur :

Soupçonnés d'avoir espionné les salariés et la clientèle...

Nouveau rebondissement dans l'affaire d'espionnage chez Ikea. Trois responsables du magasin situé à Reims ont été placés en garde à vue. "D'après nos informations, la police judiciaire a mené, lundi 17 juin, une perquisition (...), à la recherche d'éléments sur un vaste système d'espionnage des salariés, dont les antécédents judiciaires et policiers auraient été passés au crible pendant des années, en dehors de toute légalité", écrivait hier le site Mediapart, qui a révélé l'information. Centaines de mails La filiale française du géant de l'ameublement est empêtrée dans cette affaire depuis février 2012. 'Le Canard Enchaîné' avait alors révélé que l'espionnage des salariés était monnaie courante au sein de l'enseigne. Le journal avait même dévoilé quelques uns des centaines de mails échangés par le directeur de la gestion du risque chez Ikea France et plusieurs responsables d'officines privées de sécurité afin, visiblement, d'en savoir un peu plus sur le passé de certains employés. Vie privée Force Ouvrière et la CGT avaient alors déposé plainte, entraînant l'ouverture d'une information judiciaire. "Le respect de la vie privée des personnes compte parmi les valeurs les plus fortes du Groupe et nous désapprouvons vigoureusement toute pratique portant atteinte à cette valeur", avait déclaré la direction d'Ikea, avant de se séparer de quatre de ses dirigeants français.