Tripoli étudie une reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne

  • A
  • A
Tripoli étudie une reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne
Partagez sur :

Le délai pour déposer les offres expire ce lundi à 17 heures...

Peut-être un nouvel espoir pour les salariés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, placée en liquidation... Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a annoncé ce matin sur RTL que le fonds souverain lybien veut se pencher sur le dossier et "éventuellement investir" dans le site proche de Rouen, en Seine-Maritime. "Je suis en mesure de vous indiquer que hier à mon ministère nous avons reçu une lettre, à ce stade non engageante, mais demandant à examiner ce dossier de la part du Fonds souverain libyen qui est un pays producteur de pétrole qui a décidé de reprendre des relations économiques et politiques avec la France", a-t-il expliqué. "Prendre le temps" Le délai pour déposer les offres expire ce lundi à 17 heures. "Je vais donc demander aujourd'hui au tribunal de commerce de surseoir à statuer, de prendre le temps qu'il faut pour permettre à nos amis libyens d'investir dans cette raffinerie de Petit-Couronne", a-t-il ajouté. "Grève de 24 heures" Les deux autres candidats à la reprise de la raffinerie, NetOil et APG(Alafandi Petroleum Group), ont signalé qu'ils maintenaient leurs candidatures. La CGT a appelé à une grève de 24 heures reconductible dans les raffineries et dépôts de carburants de France ce lundi.