Travail dissimulé: l'Europe s'interrogerait sur les pratiques de Ryanair

  • A
  • A
Travail dissimulé: l'Europe s'interrogerait sur les pratiques de Ryanair
Partagez sur :

La compagnie est soupçonné d'avoir recours à de faux pilotes indépendants...

"De curieuses micro-entreprises" basées en Irlande et dirigées par des pilotes de la compagnie à bas co�"t Ryanair seraient dans le viseur des autorités européennes, croit savoir 'La libre Belgique'. Le Comité européen du dialogue social pour l'aviation civile, organe qui regroupe syndicats et employeurs du secteur - hormis des compagnies 'low-cost- s'apprêterait ainsi à lancer une enquête dès le mois prochain, poursuit le journal. Recours à des pilotes faussement indépendants... Pour échapper à une réglementation européenne "stricte", la compagnie à bas co�"ts aurait recours à de faux indépendants. Ryanair éviterait ainsi de payer des cotisations sociales aux pays dans lesquels ses pilotes exercent, explique 'La libre Belgique'. Ryanair a démenti en partie ces informations, parlant de "fausses rumeurs". Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue mercredi à Bruxelles, le patron de la compagnie Michael O'Leary a toutefois reconnu avoir régulièrement recours à des pilotes "contractor" - non employés - tout en assurant être en règle avec le droit européen, a indiqué le journal. Des précédents Toujours est-il que ce ne serait pas la première fois que la compagnie se fait épingler pour travail dissimulé... En France, elle a été condamnée en octobre dernier par le tribunal correctionnel d'Aix en Provence à payer plus de neuf millions d'euros d'amende et de réparations pour infractions au code du travail. Plusieurs syndicats de personnels avaient déposé plainte contre Ryanair pour avoir embauché entre 2006 et 2010, autour de 120 personnes sous contrat irlandais, alors qu'elles travaillaient à l'aéroport de Marseille-Provence.