Travail au noir : redressements records en 2012 ?

  • A
  • A
Travail au noir : redressements records en 2012 ?
Partagez sur :

D'après un bilan provisoire des contrôles réalisés par les Urssaf, le montant des redressements s'élèverait à 1,4 milliard d'euros...

Le bilan 2012 des contrôles réalisés par les Urssaf ferait état d'un nouveau record, d'après les chiffres provisoires cités par le quotidien 'Les Echos'. Les redressements auraient atteint 1,4 milliard d'euros l'an passé, après 1,2 milliard d'euros en 2011. Parmi les principales fraudes figure le travail au noir. Il représenterait à lui seul 260 millions d'euros d'amende, soit 20% de plus qu'en 2011. En outre, les redressements pour travail illégal auraient été multipliés par huit en l'espace de dix ans. Apparaissent également "les gratifications, primes, indemnités et autres avantages en nature". Des contrôles mieux ciblés "Le nombre de contrôles est assez stable chaque année mais ceux-ci sont de mieux en mieux ciblés et génèrent des redressements dans les deux tiers des cas", écrivent 'Les Echos'. Pour 2013, le gouvernement souhaite encore renforcer l'arsenal de lutte contre le travail au noir. Il avait annoncé en novembre dernier un plan comportant cinq orientations  à savoir la lutte contre le travail dissimulé, la répression des fraudes à l'international, le contrôle de la sous-traitance, les sanctions du recours aux faux statuts et aux étrangers sans titre. Le plan prévoit en outre l'intensification et l'amélioration des contrôles, "qui passeront par la professionnalisation et la coopération renforcée des services".