Toyota rappelle encore plus de 6 millions de véhicules !

  • A
  • A
Toyota rappelle encore plus de 6 millions de véhicules !
Partagez sur :

Au total, 27 modèles sont concernés par ces rappels, dont certains modèles de RAV4, Yaris, Fortuner et Corolla...

Toyota est rattrapé par un nouveau rappel massif de véhicules... Le constructeur japonais a annoncé mercredi matin qu'il allait rappeler 6,39 millions de véhicules dans le monde. Au total, 27 modèles sont concernés par ces rappels, dont certains modèles de RAV4, Yaris, Fortuner et Corolla, ainsi que la Pontiac Vibe et la Subaru Trezia. Dans un communiqué, Toyota fait état d'une série de problèmes concernant notamment des câbles spiralés, des rails de sièges, des moteurs d'essuie-glace ou encore les systèmes de démarrage... Ces problèmes n'ont toutefois pas provoqué de blessés, à la connaissance de Toyota. En février, le groupe japonais avait déjà rappelé 1,9 million de Prius hybrides pour effectuer une importante mise à jour logicielle concernant le contrôle du système hybride. Le titre Toyota a perdu du terrain ce matin à la Bourse de Tokyo après cette nouvelle vague de rappels, cédant près de 4% en séance. Les problèmes s'accumulent Cette annonce de Toyota intervient alors que le constructeur américain General Motors est lui aussi sur la sellette ces dernières semaines. GM a d�" en effet rappeler 6 millions de véhicules depuis février en raison d'une série de défauts techniques. Le plus grave porte sur 2,6 millions de voitures, affectées par un défaut du commutateur d'allumage qui risque d'empêcher les airbags de se déployer. Ce défaut a été lié à une trentaine d'accidents qui ont provoqué la mort de 13 personnes depuis une dizaine d'année... Pour Toyota, il s'agit de la plus importante opération de ce type depuis 2009 et 2010, où le premier constructeur automobile mondial avait été contraint de rappeler plus de 10 millions de véhicules en raison d'un problème d'accélérateur et de tapis de sol qui avait provoqué des accidents, dont plusieurs mortels aux Etats-Unis. En mars, Toyota a accepté de verser 1,2 milliard de dollars de pénalités aux Etats-Unis afin de mettre fin aux poursuites dans cette affaire, qui a gravement affecté l'image du groupe et lui avait même fait perdre sa place de leader mondial en 2011. Toyota s'était alors engagé à améliorer la qualité de sa production et avait gelé toute nouvelle construction d'usine pendant 3 ans afin de se concentrer sur l'amélioration de la qualité et de l'efficacité des usines existantes. Cette politique a contribué à ce que le groupe nippon retrouve dès 2012 sa première place mondiale, qu'il a conservée en 2013 avec 9,98 millions de véhicules vendus, talonné par GM (9,71 millions) et Volkswagen (9,7 millions)...