Total : Christophe de Margerie en désaccord avec Pierre Gattaz sur l'ISF

  • A
  • A
Total : Christophe de Margerie en désaccord avec Pierre Gattaz sur l'ISF
Partagez sur :

Le PDG de Total n'est pas favorable à la suppression de cet impôt sur la fortune...

Le PDG de Total, Christophe de Margerie, a ouvertement critiqué la position du président du Medef, Pierre Gattaz concernant la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). "Ne soyons pas critiques pour la critique. Ne demandons pas des choses qu'on ne peut pas obtenir", a-t-il déclaré lors des universités d'été de l'organisation patronale. "La priorité des patrons n'est pas la suppression de l'ISF" "Ne faisons pas non plus de surenchère. Allez, Pierre, je vais te critiquer un peu en public. Non l'ISF ne peut pas être supprimé, tu le sais bien", a-t-il déclaré, ajoutant : "L'ISF ce n'est pas un problème Medef, c'est un problème personnel. Tu voulais dire que trop d'impôt tue l'impôt. On est bien conscient de cela. Mais il faut aussi faire attention parce que l'ISF est considéré comme un sujet très sensible et je crois qu'on n'a pas intérêt à le mettre en avant comme une priorité". Et le patron de Total de craindre que l'opinion publique française ne croit, qu'avec une telle demande, "la priorité des priorités" des patrons serait de supprimer l'ISF. "Non notre priorité c'est de contribuer à la richesse de l'économie française". Pierre Gattaz s'était dit mercredi favorable à la suppression d'impôts "dogmatiques qui ne servent à rien d'autre qu'à décourager les investisseurs et les actionnaires".