Toshiba n'a pas de projet concret sur Alstom, mais n'exclut rien

  • A
  • A
Toshiba n'a pas de projet concret sur Alstom, mais n'exclut rien
Partagez sur :

La presse japonaise affirme que le groupe serait prêt à mettre plusieurs centaines de milliards de yens pour acquérir Alstom Grid...

Toshiba a réagi jeudi aux informations du quotidien japonais Nikkei, qui assure que le groupe aurait aussi des vues sur la branche énergie d'Alstom. "Nous étudions en permanence des opportunités de fusions-acquisitions pour faire progresser nos activités et nous ne pouvons pas contester la possibilité que quelque chose se produise dans ce secteur, mais dans le cas d'Alstom, il n'y a rien de concret", a déclaré jeudi un porte-parole de Toshiba. Pas de confirmation Pas de confirmation donc, alors que d'après le quotidien financier, le groupe japonais pourrait faire une offre de "plusieurs centaines de milliards de yens" (100 milliards de yens représentent 706 millions d'euros) sur les activités de distribution d'Alstom. Il croit savoir que Toshiba va proposer à General Electric de lui racheter Alstom Grid, une fois que l'américain sera devenu propriétaire de la branche énergie du français. L'entreprise japonaise avait déjà tenté d'acquérir ces actifs en 2009, sans succès, lorsqu'Alstom avait récupéré sa division T&D auprès d'Areva. Stratégie dans le nucléaire Le groupe japonais, également présent dans les composants électroniques, a racheté en 2006 le constructeur américain de réacteurs nucléaires Westinghouse Electric mais sa stratégie dans ce domaine a été compromise par la catastrophe de Fukushima en 2011. L'agence de presse Reuters rappelle qu'il espère signer début 2015 le premier d'une série de contrats portant sur la construction de huit réacteurs nucléaires en Chine pour un montant total de 24 milliards de dollars (17,2 milliards d'euros).