Thales se dit "conforté" dans ses objectifs de marge opérationnelle

  • A
  • A
Thales se dit "conforté" dans ses objectifs de marge opérationnelle
Partagez sur :

A la fin 2011, les revenus du groupe s'établissaient à 13,028 milliards d'euros...

Thales annoncera ses résultats annuels 2011 le 6 mars 2012 après Bourse. Dans cette perspective, le groupe d'électronique de défense se dit "conforté dans sa capacité à atteindre un objectif de 5% de marge opérationnelle en 2011 et de 6% pour 2012". Au 31 décembre 2011, les revenus de Thales atteignaient 13,028 milliards d'euros, soit un niveau quasiment inchangé par rapport à celui de fin 2010 (13,125 MdsE), compte tenu d'un impact négatif de change (-52 ME) correspondant pour l'essentiel à la conversion en Euros des revenus des filiales implantées hors de la Zone Euro. Cette variation de change négative est due principalement à la baisse du dollar américain (-61 ME) et de la livre sterling (-30 ME) par rapport à l'Euro, partiellement compensée par la hausse du dollar australien (+44 ME). Les mouvements du périmètre de consolidation ont contribué à hauteur de +21 ME. La publication est légèrement inférieure aux attentes du marché qui anticipait une modeste croissance de 0,5% par rapport à 2010, soit 13,198 Milliards d'Euros de chiffre d'affaires. Le secteur 'Défense & Sécurité' a enregistré des revenus en retrait limité, à 7,253 MdsE (7,515 MdsE au 31 décembre 2010 ; -3%). Pour le secteur 'Aérospatial & Transport', les revenus atteignent 5,682 MdsE, en augmentation de +3% par rapport à 2010. Les nouvelles commandes entrées en carnet au cours de l'exercice 2011 ont atteint 13,214 MdsE, en hausse de +1%. Sur l'année, le ratio des prises de commandes sur les revenus ("book-to-bill") ressort ainsi à 1,01, conforme à l'objectif fixé pour 2011. Alors que les pressions budgétaires se confirment en Europe, la conclusion du contrat de rénovation des Mirage 2000 en Inde, d'un montant supérieur à 1 MdE, a permis de compenser le reflux des commandes spatiales, après le niveau exceptionnel atteint en 2010. Le carnet de commandes total, compte tenu de la consolidation de DCNS par intégration proportionnelle à hauteur de 35% au 31 décembre 2011, se monte à 30,715 MdsE. Retraité de cet impact, le carnet augmente de +2%, et atteint 25,841 MdsE à fin décembre 2011, soit près de 2 ans de revenus.