Tendance hésitante sur les marchés asiatiques

  • A
  • A
Tendance hésitante sur les marchés asiatiques
Partagez sur :

Tokyo est au plus haut depuis 7 mois !

Les Bourses asiatiques sont partagées ce matin entre les signes de reprise économique en Chine et les incertitudes sur le "mur fiscal" américain et la crise de l'Euro... A Tokyo, l'indice Nikkei a progressé de 0,81% à la clôture, à 9.545 points, inscrivant un nouveau pic depuis 7 mois grâce à la baisse du Yen, et dans la perspective d'une victoire de la droite aux élections législatives du 16 décembre prochain... En Chine, L'indice Shanghai Composite, qui avait bondi de 2,9% hier, cède en revanche 0,1% ce matin en séance. De son côté, Hong Kong est stable (+0,06%), Taiwan perd 0,3% et Séoul avance de 0,1%. De son côté, Sydney recule de 0,2%, tandis que Singapour est proche de l'équilibre (-0,04%) et qu'à Bombay, l'indice BSE Sensex lâche 0,7%. Discussions sur le "mur fiscal" Hier soir, Wall Street a fini en ordre dispersé, le DJIA gagnant 0,6%, mais le Nasdaq chutant de 0,7% plombé par un plongeon de l'action Apple (-6,4%) qui a fait les frais de rumeurs d'une baisse des commandes de composants pour les produits du groupe. Aux Etats-Unis, la Maison Blanche et les Républicains continuent de négocier les termes d'un accord sur le désendettement du pays, afin d'éviter de percuter de front le fameux "mur fiscal". Du côté de l'Europe, l'optimisme des derniers jours a été tempéré par une adjudication de dette publique difficile plutôt hier en Espagne et par la décision de Standard & Poor's de placer la Grèce en état de "défaillance partielle", malgré les avancées récentes sur le plan d'aide au pays. Des dégagements sur l'Euro L'Euro, qui avait atteint un point haut de 7 semaines mercredi, fait l'objet de prises de bénéfices depuis hier, et cote ce matin à 1,3055$ (-0,1%), avant la réunion de la BCE prévue à la mi-journée. La banque centrale devrait maintenir son principal taux directeur à 0,75% selon le consensus, mais Mario Draghi, son président, pourrait signaler de nouvelles baisses à venir lors de sa conférence de presse, estiment certains analystes... Sur les places asiatiques, la faiblesse du Yen profite aux valeurs exportatrices japonaises : Canon prend 1,6%, Sony bondit de 3,4%, Toyota gagne 0,9% et Komatsu avance de 1,3%. En revanche, les fabricants d'écrans de télévision chutent après l'amende record de 1,47 MdE infligée hier au secteur par la Commission européenne : LG Electronics perd 2,2% et Samsung SDI perd 1,6% à Séoul...