Télécoms : Prixtel rachète Zéro Forfait pour peser sur le marché des MVNO

  • A
  • A
Télécoms : Prixtel rachète Zéro Forfait pour peser sur le marché des MVNO
Partagez sur :

L'opérateur veut atteindre une taille critique suffisante pour survivre...

Nouvelle opération de rachat dans le secteur des télécoms... Sans commune mesure avec la fusion Numéricable/SFR, Prixtel a toutefois annoncé lundi le rachat de la division grand public de Zéro Forfait, afin de devenir l'un des principaux acteurs sur le marché des opérateurs mobiles virtuels (MVNO). Le gendarme des télécoms (Arcep) rappelle que "les MVNO sont des opérateurs qui n'ont pas fait l'acquisition d'une licence les autorisant à utiliser des bandes de fréquences pour développer leur propre réseau de téléphonie mobile. Ils peuvent néanmoins bâtir des offres (...) destinées au marché de détail en achetant les prestations nécessaires à l'un des opérateurs de réseau". Prixtel bénéficie du réseau SFR. Economies d'échelles "En mutualisant l'ensemble de nos services, les économies d'échelles réalisées seront en faveur de nos utilisateurs. Elles permettront à Prixtel de conserver sa capacité à proposer des services innovants à bas prix", fait valoir David Charles, président et fondateur de Prixtel. Concrètement, dès le mois de mai, les clients de Zéro Forfait basculeront sur Prixtel et bénéficieront d'offres enrichies, promet le MVNO. Depuis l'arrivée de Free Mobile en 2012, le marché a été profondément bouleversé, obligeant les opérateurs à réaliser des économies pour survivre. D'autres opérations pourraient intervenir. Le mois dernier, 'Le Figaro' croyait savoir que Virgin Mobile était en train d'étudier plusieurs options concernant son avenir, dont un rapprochement avec un autre opérateur. D'après les données communiquées par l'Arcep, la part de marché des MVNO s'élevait à 10,9% en décembre 2013, stable sur un an.