Taxe à 75% : les clubs de foot en grève fin novembre

  • A
  • A
Taxe à 75% : les clubs de foot en grève fin novembre
Partagez sur :

Promesse de campagne de François Hollande, cette taxe a été adoptée vendredi en première lecture par les députés...

Les clubs de football mettent leur menace à exécution : les équipe des Ligue 1 et de Ligue 2 ne joueront pas de match le week-end du 29 novembre au 2 décembre pour protester contre la taxe à 75% mise en place par le gouvernement français. "Il y aura à la fin du mois (de novembre) un week-end sans match", a déclaré lors d'une conférence de presse le président de l'Union des clubs professionnels de football, Jean-Pierre Louvel. Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, leur a donné sa bénédiction : "J'approuve entièrement la détermination des clubs et leur exaspération", a-t-il déclaré dans la foulée de cette annonce. Promesse de campagne de François Hollande, cette taxe a été adoptée vendredi en première lecture par les députés. Elle s'adresse aux entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 250 millions d'euros, selon le projet de loi de finances pour 2014 qui doit encore être validé par le Sénat avant de repasser devant les députés. Réunion le 31 octobre Son taux serait en fait de 50%, les entreprises s'acquittant déjà de prélèvements sur ces sommes, et elle devrait rapporter 210 millions d'euros pendant deux ans. Un amendement au projet de budget adopté en commission des Finances a durci la taxe, en empêchant les entreprises qui devront la payer de la déduire de l'assiette de l'impôt sur les bénéfices. "Je serais navrée qu'on en arrive là", avait déclaré Valérie Fourneyron, la ministre des Sports la semaine dernière, face à cette menace de grève des clubs. "A l'heure où tous les Français participent à l'effort de redressement de notre pays dans la lutte contre le chômage et pour la compétitivité des entreprises, ils ne comprendraient pas que l'ensemble du football professionnel, qui est vu comme un secteur plus privilégié, ne participe pas à cet effort collectif". A ses côtés, François Hollande doit rencontrer jeudi prochain les présidents de club pour discuter de ce dossier.