Taux de chômage record en Italie : les pistes de travail avancées par Bruxelles

  • A
  • A
Taux de chômage record en Italie : les pistes de travail avancées par Bruxelles
Partagez sur :

Il a atteint un plus haut en avril. Mercredi, la Commission a formulé ses propositions pour dynamiser le marché de l'emploi en Italie.

Le taux de chômage en Italie a atteint un nouveau record au mois d'avril, s'établissant à 10,2% (CVS) après être ressorti à +9,8% le mois précédent, indique l'office national des statistiques ce vendredi. En Italie, la réforme du marché du travail lancée par le président du Conseil Mario Monti et qui prévoit un assouplissement des procédures de licenciement économique, n'a pas encore été adoptée par le Parlement. Dans ses recommandations formulées à chaque Etat membre mercredi, la Commission européenne exhorte l'Italie à l'adopter au plus vite. Elle estime que c'est "une question d'urgence"... Au mois d'avril, le taux d'emploi des femmes italiennes est ressorti à 47% contre 67,1% pour les hommes. Là encore, Bruxelles appelle Rome à intensifier ses efforts notamment en matière de garderie, d'autant que l'âge de départ à la retraite va être repoussé de 5 ans entre 2012 et 2018. En avril, les jeunes sont encore particulièrement touchés par la crise, le taux de chômage des 15-24 s'établissant à 35,2%. Dans son rapport, la Commission observe par ailleurs que les diplômés du supérieur n'y échappent pas. Il y a "inadéquation entre les compétences acquises et celles qui sont nécessaires sur le marché du travail", explique-t-elle. Pour lutter contre le chômage des jeunes, Bruxelles encourage Rome à promouvoir l'apprentissage même si cela nécessite encore la mise en place d'instruments appropriés, tels qu'un nouveau système de normes professionnelles et de formation ainsi que des systèmes de certification des compétences. La Commission précise que des Fonds européens seront accordés à l'Italie dans ce but...