Swatch : "le groupe voit très clairement plus d'opportunités que de risques pour l'avenir

  • A
  • A
Swatch : "le groupe voit très clairement plus d'opportunités que de risques pour l'avenir
Partagez sur :

"Les perspectives du groupe au second semestre s'annoncent prometteuses", explique l'horloger suisse...

Les analystes spécialisés dans le luxe suivent de près les publications de l'horloger suisse Swatch Group, car il dévoile traditionnellement ses performances financières légèrement en avance sur les autres acteurs du secteur. La société de Bienne a annoncé ce matin que son chiffre d'affaires intermédiaire avait progressé de 14,4% à 3,847 milliards de francs, dont 16,7% pour le segment Bijoux & Montres. Le résultat opérationnel progresse plus vite encore, de 19,4% à 903 millions de francs, permettant à la marge de passer de 23,7 à 24,5%. Le bénéfice net s'apprécie de 25% à 724 millions de francs et représente près de 20% des revenus (19,7% précisément). Le consensus tablait sur 3,58 milliards de francs de ventes sur 857 millions de francs de résultat opérationnel : le groupe dépasse ainsi confortablement les attentes. Confiance pour la fin 2012 "Les perspectives du groupe au second semestre s'annoncent prometteuses", explique Swatch, qui va bénéficier de l'exposition d'Omega (chronométreur officiel des Jeux Olympiques pour la 25e fois à Londres, partenaire de la PGA of America pour le tournoi de golf par équipe Ryder Cup, présente dans le nouveau film de James Bond cet automne) ou de Breguet (lancement de la Breguet Classique Chronométrie) et Blancpain (nouveau Calendrier Chinois Traditionnel). "Plus d'opportunités que de risques" La marque Swatch elle-même "a lancé en juillet, avec beaucoup de succès, la Swatch Plastic Chrono". "Le groupe voit très clairement plus d'opportunités que de risques pour l'avenir, ceci en dépit de quelques tendances négatives, à l'instar des cours de change, de la situation de l'euro et d'un certain affaiblissement dans le haut de gamme dans des parties de la Chine élargie", ajoute le management, qui confirme son objectif de d'atteindre la "barre record des 8 milliards de francs de chiffre d'affaires" cette année.