Suivi des Marchés : séance prudente en Asie, mais Tokyo gagne encore 0,99%

  • A
  • A
Suivi des Marchés : séance prudente en Asie, mais Tokyo gagne encore 0,99%
Partagez sur :

Après une mise en garde de la Banque Mondiale sur un risque de nouvelle grave crise internationale...

La plupart des marchés asiatiques ont globalement opté pour la prudence ce mercredi matin, après une mise en garde de la Banque Mondiale sur un risque de nouvelle grave crise internationale... A la hausse, l'indice Nikkei a progressé de 0,99% à la clôture et Taiwan avance de 0,2%, tandis que Hong Kong reste hésitant (+0,1%), de même que Taiwan (+0,1%), Séoul (+0,06%) et Sydney (+0,05%). En baisse, le Shanghai Composite cède 1,4% après avoir flambé de plus de 4% hier sous l'effet de l'annonce d'un PIB supérieur aux attentes au 4ème trimestre (+8,9%) en Chine. Enfin, les places de Singapour et de Bombay (BSE Sensex) reculent ce matin d'environ 0,2%. Les investisseurs retrouvent la prudence alors qu'en Europe, les discussions doivent reprendre aujourd'hui entre le gouvernement grec et les créanciers privés en vue d'un abandon de 50% de leurs engagements. Par ailleurs, après la France lundi et l'Espagne hier, ce sera au tour du Portugal d'émettre de la dette publique aujourd'hui. Outre la situation toujours fragile de l'Europe, la publication ce matin d'un rapport alarmant de la Banque mondiale a donc aussi jeté un froid... L'organisme a ainsi revu en baisse ses prévisions de croissance mondiale à 2,5% en 2012 et 3,1% pour 2013 (contre 3,6% précédemment pour les deux années), selon le scénario central de la banque. Mais surtout, la 'BM' n'a pas exclu un scénario plus noir, celui d'une nouvelle récession mondiale "encore plus grave que celle de 2008-2009"... L'organisme demande aux pays émergents de "se préparer au pire". "Si la crise s'intensifie, personne ne sera épargné. Les taux de croissance des pays développés comme ceux des pays en développement pourraient connaître une chute égale voire supérieure à celle de 2008-2009", prévient la banque. Dans ce cas, les niveaux de prévisions de PIB pourraient être abaissés de 4% par rapport au scénario central, y compris pour la Chine, précisent les experts de Washington ! Dans le scénario central, la zone Euro serait en récession (-0,3%) en 2012, les Etats-Unis progresseraient de 2,2% et les économies émergentes monteraient de 5,1%, soit "leur performance la plus faible depuis dix ans, à l'exception de 2009". Le PIB chinois devrait croître de 8,4% (contre 9,2% en 2011 et 10,40% en 2009) si la situation de l'économie mondiale ne se dégrade pas davantage. Du côté des valeurs, les banques souffrent ce matin des résultats décevants de la banque américaine Citigroup : -0,3% pour le no1 japonais du secteur Mitsubishi UFJ Financial Group, -1,1% pour le chinois ICBC, -1,2% pour l'australien ANZ Banking group, mais +0,4% pour HSBC à Hong Kong. A la hausse, Reliance Industries rebondit de près de 5% à la Bourse de Bombay après avoir annoncé un programme de rachat d'actions. Les géants miniers australiens restent également bien orientés : +0,8% pour BHP Billiton et +1,3% pour Rio Tinto, après l'annonce par les deux groupes de productions record de minerai de fer. Rio Tinto a indiqué hier que ses volumes vendus avaient atteint des sommets en 2011, et BHP Billiton a estimé ce matin que sa production atteindrait elle aussi un record annuel en 2011/2012 (exercice à fin juin)...