Suivi des Marchés : lourde rechute en Asie avec la Grèce, Dell et le Japon

  • A
  • A
Suivi des Marchés : lourde rechute en Asie avec la Grèce, Dell et le Japon
Partagez sur :

Les Bourses asiatiques rechutent lourdement ce matin, après deux séances de rebond...

Les Bourses asiatiques rechutent lourdement ce matin, après deux séances de rebond, face au spectre d'une possible sortie de la Grèce de l'Euro... A Tokyo, l'indice Nikkei a fini en recul de 1,98%, au plus bas depuis le mois de janvier, tandis que Hong Kong perd 1,8% en cours de séance, le Shanghai Composite cède 0,8%, Taiwan chute de 1,7% et Séoul lâche 1,3%. De son côté, Sydney abandonne 1,3%, Singapour baisse aussi de 1,3% et la Bourse de Bombay (indice BSE Sensex) recule de 0,7%. L'Euro a plongé de 1% hier soir sur le marché des changes, soit sa plus forte baisse depuis mars dernier, et continue de s'effriter ce matin à 1,2665$ (-0,1%), après des propos alarmants de Lucas Papademos, l'ex-Premier ministre grec, jugeant "bien réel" le risque de sortie de la Grèce de la zone Euro après les élections du 17 juin... Sur le marché des matières premières, les cours des principaux métaux (cuivre, zinc, plomb ...) rechutent après deux jours de rebond, et le pétrole frôle désormais les 91$ pour le baril de brut WTI, à 91,10$, en recul de 0,5% ce matin. L'espoir des investisseurs s'amenuise de voir les pays européens s'accorder sur une initiative de croissance, ce soir, lors du sommet informel prévu à Bruxelles... Ils craignent à l'inverse que cette réunion n'apporte pas beaucoup de réponses concrètes à la situation de la Grèce, mais aussi de l'Espagne, dont les banques sont de plus en plus fragilisées par les mauvaises créances... Le sujet controversé des Euro-obligations pourrait en outre cristalliser les tensions franco-allemandes et occulter d'autres questions plus urgentes, estiment des observateurs. Aucune bonne nouvelle en Asie n'est venue balayer le vent mauvais soufflant d'Europe : la Banque du Japon a maintenu ses taux proches de zéro ce matin, comme prévu, mais a déçu les opérateurs en n'annonçant aucune mesure supplémentaire de soutien à l'économie nipponne...Par ailleurs, l'agence de notation Fitch a jeté un froid hier en rétrogradant de deux crans la note de la dette souveraine du Japon à "A+", en s'inquiétant du poids croissant de la dette publique de l'archipel... Enfin, le Japon a affiché en avril un déficit commercial bien plus élevé que prévu, à 520,3 Mds de Yens (6,5 Mds$) contre 8,6 Mds de yens en mars, notamment en raison d"'une chute de 7% de ses exportations vers la Chine... De son côté, dans un rapport, la Banque Mondiale a mis en garde les pays asiatiques émergents contre l'inflation qui menace de nombreux pays malgré le ralentissement économique observé en Chine et en Europe... Parmi les valeurs les plus en vue, on trouve ce matin les technologiques, à commencer par les fournisseurs de Dell. Le fabricant américain de PC a publié hier soir des résultats trimestriels décevants et des prévisions en deçà des attentes, faisant plonger l'action Dell de 11% en cotations post-séance à Wall Street... Ce matin, le groupe taiwanais Compal Electronics, qui fabrique des portables pour Dell, cède 2,5% et son concurrent Wistron Corp chute de 3% à Taipeh. Dans les matériaux de base, les groupes miniers australiens BHP Billiton et Rio Tinto perdent respectivement 1,4% et 0,9% à Sydney, tandis que le titre du groupe chinois Jiangxi Copper plonge de 3% à Hong Kong...