Suivi des Marchés : le coup de tabac se poursuit en Asie, l'Espagne en ligne de mire

  • A
  • A
Suivi des Marchés : le coup de tabac se poursuit en Asie, l'Espagne en ligne de mire
Partagez sur :

L'indice Nikkei a encore chuté de 0,83% ce mercredi matin en clôture, inscrivant la 7ème séance de recul consécutive...

Le coup de tabac se poursuit sur les Bourses mondiales avec la résurgence de la crise de la dette en Europe. A Tokyo, l'indice Nikkei a encore chuté de 0,83% ce mercredi matin en clôture, inscrivant la 7ème séance de recul consécutive, sa plus longue série baissière depuis juillet 2009 !... De son côté, la Bourse de Hong Kong cède 1,1% en séance, tandis que le Shanghai Composite fluctue de -0,1% et Sydney trébuche de 1%, entraîné par la baisse des valeurs minières. La Bourse de Séoul est fermée pour un jour férié en Corée du Sud, celle de Taiwan parvient à gagner 0,2%, mais Singapour perd 1% et Bombay (indice BSE Sensex) lâche 0,6% en début de séance. A Wall Street hier, l'indice Dow Jones a chuté de 1,65% et la Nasdaq a abandonné 1,8%, tandis que les marchés européens ont plongé de près de 3% en moyenne (EuroStoxx 50), après une forte tension sur les taux espagnols et des rumeurs, démenties, d'un prochain plan d'aide à Madrid... Les taux à 10 ans ont ainsi frôlé hier les 6% sur les obligations d'Etat espagnoles, et le Premier ministre Mariano Rajoy n'a pas aidé les marchés en fuyant la presse et en déclarant devant le Sénat que "le futur de l'Espagne est en jeu", afin d'obtenir des élus de réductions des déficits des gouvernements régionaux. Même si le ministre des Finances Luis de Guindos s'est ensuite voulu un peu plus rassurant, en affirmant que le gouvernement "allait maintenir le cap" des réformes, les marchés commencent à se demander sérieusement si l'Espagne ne devra pas être à son tour renflouée, comme la Grèce, l'Irlande et le Portugal avant elle... Les questions européennes ne sont pas les seuls facteurs d'inquiétude en Asie, alors que l'économie chinoise donne des signes de faiblesse et que de nombreux résultats d'entreprises ont déçu ces derniers temps... Ainsi, deux géants japonais de l'électronique grand public, Sony et Sharp, en proie à des difficultés financières, ont indiqué que leurs pertes seraient bien plus importantes que prévu sur l'exercice achevé au 31 mars. A eux deux, ces groupes vont afficher des pertes supérieures de 11 Milliards de Dollars (6,4 Mds$ pour Sony, 4,7 Mds$ pour Sharp), ce qui envoyé au tapis les actions Sony (-4,8%) et Sharp (-3%) ce matin à Tokyo. Sur le front des matières premières, les bons résultats annoncés hier soir par surprise par le géant américain de l'aluminium Alcoa n'ont pas suffi à soutenir les cours en Asie-Pacifique. A Sydney, BHP Billiton perd 1,7%, Rio Tinto lâche 1,8% et Fortescue Metals cède 1,7%. A Hong Kong, le négociant Glencore International plonge de 3% et à Tokyo, les maisons de négoce Mitsui & Co et Mitsubishi Corp perdent 1,2% et 1,9% respectivement... Enfin, à Hong Kong, Jiangxi Copper et Zijin Mining abandonnent plus de 2,5%.