Suivi des Marchés : l'Asie recule, sur fond de pessimisme en vue du sommet européen

  • A
  • A
Suivi des Marchés : l'Asie recule, sur fond de pessimisme en vue du sommet européen
Partagez sur :

Le pessimisme enfle concernant les chances de parvenir à un plan de sortie de la crise...

Nouvelle baisse ce mardi matin pour les Bourses asiatiques, alors que le pessimisme enfle concernant les chances de parvenir à un plan de sortie de la crise européenne lors du sommet de Bruxelles prévu jeudi et vendredi... A Tokyo, l'indice Nikkei perd encore 0,8% peu avant la clôture, tandis que Hong Kong est proche de l'équilibre (-0,03%), le Shanghai Composite lâche 0,5%, Taiwan perd 0,4%. Séoul cède 0,2%, Sydney baisse de 0,4%, Singapour recule de 0,2% et la Bourse de Bombay (indice BSE Sensex) parvient à se maintenir dans le vert (+0,2%). Hier à Wall Street et en Europe, les principaux indices ont nettement flanché (-1,1% pour le DJIA, -1,9% pour le Nasdaq, -2,6% pour l'EuroStoxx 50) après des déclarations d'Angela Merkel réaffirmant l'opposition de l'Allemagne à toute forme de mutualisation de la dette européenne. Aucune bonne nouvelle n'est d'ailleurs venue d'Europe, où l'Espagne a officiellement fait sa demande d'aide bancaire, et où Chypre a aussi sollicité un plan de soutien financier, devenant le 5ème pays européen à devoir être secouru. L'agence de notation Moody's a sanctionné comme prévu 28 banques espagnoles en abaissant leurs notes de 1 à 4 crans, pour tenir compte des risques accrus liés à leurs créances immobilières douteuses. Et en Grèce, le nouveau ministre des Finances Vassilis Rapanos a démissionné hier soir pour des raisons de santé avant même d'avoir pu prendre ses fonctions, tandis que le Premier ministre Antonis Samaras, opéré d'un oeil, ne pourra pas se rendre au sommet de Bruxelles... Sur le marché des changes, l'Euro se maintient malgré tout ce matin sur la barre de 1,25$, après être tombé sous ce seuil hier en séance... Ce mardi, les investisseurs surveilleront de près les marchés de taux européens, alors que l'Espagne et l'Italie doivent émettre ce mardi des obligations d'Etat. En Asie, le ralentissement de la croissance en Chine continue d'inquiéter les investisseurs... La banque HSBC a ainsi réduit ses prévisions de croissance du PIB chinois en 2012, à 8,4% contre 8,6% auparavant. En Corée du Sud, le moral des consommateurs est tombé en juin au plus bas depuis trois mois, selon les dernières statistiques. Parmi les valeurs qui se distinguent en Asie, les casinotiers de Macao boivent la tasse après des informations du 'Macau Daily' selon lesquelles la province chinoise voisine de Guangdong pourrait durcir sa politique de visas pour visiter Macao... Le cours du titre Galaxy Entertainment Group perd 5,6% à Hong Kong, tandis que Sands China chute de près de 6%. Du côté des matières premières, le prix du pétrole continue de s'effriter de 0,2%, à 78,90$ le baril de brut WTI et à 90,80$ (-0,7%) pour le Brent de la Mer du Nord. En revanche, le cuivre rebondit après l'annonce aux Etats-Unis de chiffres immobiliers meilleurs que prévu (hausse des ventes de logements neufs). Enfin, les cours des céréales ont grimpé hier sur fond de sècheresse aux Etats-Unis et en Russie : le contrat à terme sur le maïs a bondi de 7,2%, celui du soja a pris 3,6% et le blé a flambé de 7,8% hier à Chicago. A Hong Kong, le titre du négociant en matières premières Glencore gagne plus modestement 0,1% ce matin, tandis qu'en Australie, les actions des géants miniers Rio Tinto et BHP Billiton perdent respectivement 1,3% et 1,5% de leur valeur...