Suivi des Marchés : l'Asie recule, prudence sur la Chine et l'Europe

  • A
  • A
Suivi des Marchés : l'Asie recule, prudence sur la Chine et l'Europe
Partagez sur :

Début de semaine morose...

C'est sur une note hésitante que débute la semaine en Asie, où les marchés chinois ont repris leurs cotations après une semaine de festivités liées au Nouvel an lunaire. A Tokyo, l'indice Nikkei a cédé 0,54% à la clôture, tandis que Hong Kong chute de 1,2%, le Shanghai Composite cède 1,5%, Séoul lâche 1,2% et Sydney recule de 0,37%. De son côté, Singapour cède 0,9% et Bombay (indice BSE Sensex) perd 1,5% en matinée. Seule la place de Taiwan rebondit de 2,4%. L'Euro recule face aux principales monnaies sur le marché des changes, cédant 0,6% face au dollar à 1,3140$, avant la tenue d'un sommet européen à Bruxelles cet après-midi... Le dossier grec sera bien évidemment au menu : Athènes et ses créanciers privés seraient ainsi très proches d'un accord sur la restructuration de 200 milliards d'euros de dette, mais une polémique est née ce week-end sur une possible mise sous tutelle des finances de la Grèce. Proposée par l'Allemagne, cette option a été rejetée catégoriquement par le gouvernement grec et le sujet pourrait perturber le sommet, craignent les observateurs... En théorie, les 27 dirigeants européens devraient adopter aujourd'hui le nouveau pacte de discipline budgétaire renforcée, auquel tous les pays devraient adhérer à l'exception de la Grande-Bretagne. En Asie, les marchés sont surtout déçus de constater que la banque centrale chinoise n'a pas réduit à nouveau son taux de réserves obligatoires pendant les congés du Nouvel An, comme de nombreux analystes l'espéraient... Il semble que les assouplissements monétaires tant attendus se feront à un rythme plus prudent que prévu cette année. Parmi les valeurs en vue ce matin, le titre Mitsubishi Electric a plongé de près de 15% à Tokyo, alors que le groupe a admis avoir surfacturé des prestations fournies au gouvernement sur des contrats de défense et d'espace... Le gouvernement a interdit au fabricant de satellites et d'automates industriels de participer à des appels d'offres de l'Etat et réclame le remboursement du trop-payé. Toujours à Tokyo, l'électricien Tohoku Electric Power perd plus de 10% après avoir annoncé prévoir désormais des pertes pour l'exercice en cours à fin mars... Sony recule de 1,8%, mais Advantest flambe de 12,5% après avoir fait part d'une forte hausse de son dividende cette année. A la baisse, les banques et le secteur des matériaux de base font l'objet de prises de bénéfices après avoir progressé pendant les séances précédentes : -0,9% pour Westpac Banking Corp et -1,1% pour Rio Tinto à Sydney,- 0,5% pour HSBC et -3% pour Jiangxi Copper à Hong Kong.