Suivi des Marchés : l'Asie partagée sur fond d'incertitudes en Europe et en Chine

  • A
  • A
Suivi des Marchés : l'Asie partagée sur fond d'incertitudes en Europe et en Chine
Partagez sur :

Les incertitudes liées à la Chine et à l'Europe ont pesé...

Les marchés évoluent en ordre dispersé en Asie ce jeudi. A Tokyo, l'indice Nikkei a terminé sur une timide hausse de 0,19% après avoir passé l'essentiel de la séance en baisse sur fond de crise de la zone Euro. De son côté, Hong Kong cède 0,7%, le Shanghai Composite cède 0,1%, Taiwan est stable, alors que Singapour cède 0,6% et que la Bourse de Bombay (indice BSE Sensex) de déprécie de 0,5%. A contre-courant, Séoul rebondit de plus de 1% et Sydney avance de 0,2% grâce aux valeurs pétrolières et minières, qui profitent du bond du baril de pétrole WTI au dessus de 102$ hier. Wall Street a fini dans le rouge vif hier soir, après un rapport de l'agence de notation Fitch mettant en garde les banques américaines sur les conséquences d'une possible aggravation de la crise de la dette en Europe. Par ailleurs, en Chine ce matin, les investisseurs ont été déçus par un communiqué de la banque centrale de Pékin, qui a jugé que les prix ne se sont pas encore suffisamment stabilisés pour permettre un assouplissement des conditions de crédit. Côté valeurs, on observe ce jeudi des hausses dans le secteur pétrolier et des baisses chez les bancaires et sur le compartiment des foncières chinoises. Parmi les matériaux de base, le groupe minier australien BHP Billiton gagne plus de 1%, tandis que le japonais Inpex prend 1,2% et son homologue Japan Petroleum Exploration grimpe de 3,5%. La compagnie foncière chinoise China Resources Land plus de 4,3% et son concurrent China Overseas Land & Investment cède 2,4%. Quant aux financières, les géants japonais Mitsubishi UFJ Financial et Sumitomo Mitsui Financial ont fini à l'équilibre après avoir perdu plus de 1% en séance à Tokyo, tandis que les banques coréennes Hana Financial Group et Korea Exchange Bank ont cédé plus de 2% en séance avant de se reprendre à la clôture. A Sydney, National Australia Bank recule de 1,1%. Enfin, parmi les technologiques, on note le bond de près de 9% de TDK, alors que le groupe japonais va fournir à Western Digital des composants pour disques durs...