Suivi des Marchés : l'Asie déprimée par l'Espagne et le Japon

  • A
  • A
Suivi des Marchés : l'Asie déprimée par l'Espagne et le Japon
Partagez sur :

Après la dégradation de la dette de l'Espagne par Standard & Poor's, à un seul cran au-dessus de "junk bond"...

Les Bourses asiatiques inscrivent leur troisième séance de baisse ce jeudi matin, après la dégradation de la dette de l'Espagne par Standard & Poor's, à un seul cran au-dessus de "junk bond"... A Tokyo, l'indice Nikkei perd 0,58% peu avant la clôture, après une chute de 2% hier, pénalisé par la publication d'une baisse des commandes de machines-outils et sur fond de dispute territoriale entre Pékin et Tokyo. De son côté, Hong Kong hésite autour de l'équilibre (+0,02%), le Shanghai Composite recule de 0,5% Taiwan tombe de 1,8% et Séoul baisse de 1%. Sydney cède 0,1%, Singapour lâche 0,3% et Bombay (indice BSE Sensex) recule de 0,2% en début de séance. L'agence de notation Standard & Poor's a réduit hier soir de deux crans la notation souveraine espagnole, passant de "BBB+" à "BBB-", à un seul cran de la catégorie dite "spéculative" qui déclencherait un mouvement de vente forcée par les investisseurs et une flambée des taux espagnols... La question d'une aide financière extérieure à l'Espagne se pose donc plus que jamais, d'autant qu'une autre grande agence de notation, Moody's, pourrait elle aussi abaisser prochainement la note de Madrid, qu'elle a déjà placée sous surveillance négative depuis plusieurs mois. Sur le marché des changes, l'Euro résiste toutefois assez bien à ces informations, à 1,2860$ (+0,05%). Valeurs japonaises en berne Par ailleurs, les investisseurs gardent toujours à l'esprit les avertissements du FMI, cette semaine, au sujet d'un risque accru de récession mondiale, si l'Europe et les Etats-Unis ne prennent pas les mesures nécessaires pour assainir leurs finances publiques... En outre, les premières annonces d'entreprises américaines sur le 3ème trimestre n'incitent pas non plus à l'optimisme : Alcoa a fait état mardi soir d'une baisse de la demande mondiale d'aluminium, et hier, le géant pétrolier Chevron a émis un sévère "profit warning" et a averti qu'il pourrait avoir à payer une amende record de 18 Milliards de Dollars liée à une pollution causée en Equateur. Du côté des valeurs, les industrielles japonaises sont en berne après l'annonce d'une baisse de 3,3% des ventes de machines-outils en août au Japon : Fanuc perd 2,6% et Kubota Corp cède 1,5%. Les valeurs asiatiques très exposées à l'Europe restent aussi sous pression ce matin : à Hong Kong, la chaîne de vêtement Esprit perd 1,4% et le conglomérat Hutchison Whampoa, qui réalise plus de 50% de ses ventes en Europe, perd 1%. Enfin, à Sydney, le cours du groupe minier australien Lynas plonge de 15% après une décision d'une cour malaise de reporter une nouvelle fois le démarrage de son site de production de terres rares en Malaisie...