Suivi des Marchés : l'Asie déprime face à la crise en Europe

  • A
  • A
Suivi des Marchés : l'Asie déprime face à la crise en Europe
Partagez sur :

L'indice large japonais Topix a lui aussi plongé de 3%, et de près de 5% sur la semaine...

Après un modeste rebond technique la veille, les Bourses asiatiques rechutent lourdement ce matin... Dans le sillage de Wall Street hier (-1,2% pour le DJIA, -2,1% pour le Nasdaq), l'indice Nikkei a fini en baisse de 2,9%. L'indice large japonais Topix a lui aussi plongé de 3%, et de près de 5% sur la semaine, enchaînant sa 7ème semaine de baisse consécutive... Il s'agit de la plus longue série de baisses hebdomadaires au Japon depuis les attentats du 11 septembre 2001 à New York. Ce matin les autres places sont aussi en berne : Hong Kong perd 2,6%, le Shanghai Composite chute de 1,2%, Taiwan lâche 2,6% et Séoul abandonne plus de 3%. De son côté, Sydney perd 2,5%, Singapour recule de 1,7% et la Bourse de Bombay (indice BSE Sensex) cède 1,2% en début de séance. Dans l'attente des résultats du sommet du G8, prévu aujourd'hui et demain aux Etats-Unis, les investisseurs s'inquiètent chaque jour davantage des conséquences d'une sortie de la Grèce de la zone Euro, une hypothèse de plus en plus envisagée dans la foulée des nouvelles élections prévues le 17 juin par Athènes. Outre le dossier grec, la santé des banques espagnoles préoccupe aussi les marchés, après la dégradation hier par Moody's des notations de 16 d'entre elles, y compris le no1 du secteur Santander. En Asie, l'annonce ce matin d'une baisse des prix de l'immobilier dans 46 des 70 grandes ville chinoises au mois d'avril a aussi jeté un froid, confirmant une nouvelle fois le ralentissement de l'économie chinoise. Le prix moyen des logements neufs a ainsi reculé de 1,2% sur un an dans les 70 villes étudiées après un recul de 0,7% en mars, selon le Bureau National des Statistiques. L'Euro poursuit sa chute face au Dollar à 1,2658 (-0,2%) ce matin sur le marché des changes, au plus bas depuis 4 mois. Des devises régionales subissent elle aussi l'effet de la fuite vers la sécurité qui profite au billet vert : le Dollar australien est tombé ce matin au plus bas depuis 6 mois face au Dollar, tandis que le Won coréen, la Roupie indonésienne et le Ringitt malaisien perdent eux aussi du terrain.