Suivi des Marchés: fin de semaine en beauté en Asie avant l'emploi US

  • A
  • A
Suivi des Marchés: fin de semaine en beauté en Asie avant l'emploi US
Partagez sur :

Avant la publication des chiffres de l'emploi américain pour octobre...

L'Asie boursière progresse ce matin, avant la publication des chiffres de l'emploi américain en octobre, attendus cet après-midi. A Tokyo, l'indice Nikkei grimpe de 1,2% peu avant la fin de la séance, Hong Kong bondit de 1,4%, le Shanghai Composite avance de 0,4% après un bond de 1,7% la veille, et l'indice Taiex de Taiwan gagne 0,4%. De son côté, Séoul gagne 1%, Sydney est stable (+0,05%), Singapour avance de 0,6% et Bombay (indice BSE Sensex) prend 0,8%. Indices encourageants aux Etats-Unis Hier soir à Wall Street, l'indice Dow Jones a progressé de 1%, tandis que le Nasdaq a grimpé de 1,4%, après la publication aux Etats-Unis d'un indice ISM manufacturier meilleur que prévu en octobre, d'une confiance des consommateurs revenue au plus haut depuis 5 ans, et de créations d'emploi supérieures aux attentes dans le secteur privé le mois dernier (enquête ADP). De plus, l'indice PMI manufacturier de la Chine a montré hier une reprise de l'activité après plusieurs mois de contraction, signalant une possible fin du ralentissement de la croissance de la deuxième économie mondiale. Les investisseurs asiatiques font le pari d'une amélioration progressive de la conjoncture mondiale, à l'exception de l'Europe, avant la publication des chiffres officiels de l'emploi américain pour octobre, attendus plus tard dans la journée. Le consensus d'économistes établi par Bloomberg table sur la création de 125.000 emplois et une légère hausse du taux de chômage à 7,9%. Nouvelle perte pour Sharp Du côté des valeurs, le géant minier australien BHP Billiton gagne 1,7% à Sydney, tandis que Komatsu (engins de chantiers et de mines) avance de 3,6% à Tokyo. Le titre du groupe de casinos Sands China grimpe de 4,8% à Hong Kong après avoir fait état d'une hausse de 17% de ses bénéfices trimestriels. A Tokyo, l'action Sharp chute de 2,4% après que la direction a admis avoir "des doutes" sur la survie même du fabricant de téléviseurs et écrans plats. En grande difficulté financière, Sharp a publié une nouvelle perte de 3,1 milliards de dollars au 2ème trimestre 2012-13, et prévoit une perte nette de 5,6 milliards de dollars sur l'ensemble de l'exercice en cours. De son côté, Panasonic perd encore 1,7% après avoir plongé de 20% la veille : le groupe a indiqué hier qu'il s'attendait désormais à une perte de 9,6 milliards de dollars en 2012-13, alors qu'il prévoyait jusqu'ici un retour aux bénéfices... S&P a dégradé de deux crans la note de Panasonic ce matin, de A- à BBB. Toujours dans l'électronique grand public, l'action Sony abandonne plus de 5% ce matin, malgré le maintien de sa prévision de bénéfices pour l'exercice en cours. Le secteur de l'électronique grand public japonais a été particulièrement sinistré par une série de déconvenues depuis 2011 : séisme au Japon, vigueur persistante du Yen, inondations en Thaïlande, boycott en Chine en raison des querelles territoriales entre Pékin et Tokyo, concurrence des produits sud-coréens et taiwanais, chute des prix des écrans à cristaux liquides, sans compter des bourdes stratégiques (gamme de produits pléthorique chez Sony notamment).