Suisse : le taux de pauvreté se stabilise

  • A
  • A
Suisse : le taux de pauvreté se stabilise
Partagez sur :

En 2012, il a progressé de seulement 0,1% sur an an, pour s'établir à 7,7% de la population.

Après avoir reculé en 2011, le taux de pauvreté en Suisse a légèrement progressé l'année suivante, pour s'établir à 7,7% de la population (+0,1 point), d'après les données publiées mardi, par l'Office fédéral de la statistique. Cela représente 590.000 personnes, dont 130.000 exercent une activité rémunérée. Seuil de 1.811 euros pour une personne "Le seuil de pauvreté moyen était d'environ 2.200 francs par mois pour une personne seule et d'environ 4.050 francs par mois pour un ménage comprenant deux adultes et deux enfants", précise l'organisme, soit respectivement 1.811 euros et 3.335 euros. A titre de comparaison, en France, le seuil de pauvreté pour une personne seule est compris entre 814 et 977 euros, selon la définition retenue, c'est à dire si l'on tient compte du seuil à 50% ou à 60% du niveau de vie médian. Pour un couple avec deux enfants, le curseur est à placer entre 1.709 euros et 2.052 euros. Rappelons toutefois que, la Suisse est le pays où le co�"t de la vie est le plus élevé au monde. Recul de la pauvreté sur 5 ans Malgré une légère progression d'une année sur l'autre, l'office fédéral rappelle que le taux de pauvreté a reculé d'1,6 point depuis 2007. Au sein de l'Hexagone, s'il l'on prend comme référence le seuil de 60% du niveau de vie médian, le taux de pauvreté se situait à 14,3% de la population en 2011, soit une hausse d'un point par rapport à 2007, d'après les dernières données de l'INSEE. D'ailleurs, l'office fédéral Suisse fait remarquer que le "taux de risque de pauvreté" défini au niveau européen est moins élevé chez nos voisins helvètes. Il se situe à 15,9% contre 16,9% en moyenne au sein de l'UE. Le pays présente également l'un des "taux de privation matérielle" les moins élevés (0,8% contre 9,9% en moyenne).