STX vendra-t-il les chantiers navals de Saint-Nazaire et de Lorient ?

  • A
  • A
STX vendra-t-il les chantiers navals de Saint-Nazaire et de Lorient ?
Partagez sur :

La maison-mère est en plein désendettement...

Dans le cadre de son plan de désendettement, STX pourrait vendre ses chantiers navals français mais aussi finlandais et chinois, a fait savoir le groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding. La maison-mère contrôle  indirectement deux tiers du capital de STX France, qui regroupe les chantiers de Lorient et Saint-Nazaire. Le solde est aux mains de l'Etat français (33%). La dette globale du groupe sud-coréen atteindrait en effet 8,5 Milliards d'Euros... De nouvelles commandes Après avoir connu une longue période de disette de contrats, les chantiers de Saint-Nazaire, qui emploient directement 2.100 personnes ont décroché une commande record en décembre 2012. L'armateur Royal Caribbean Cruise Line a confié aux chantiers la construction d'un navire de 361 m de long dont la mise en chantier débutera en septembre . La région plaide pour un rachat "made in France" Dans secteur déjà sinistré dans l'eHexagone, le sénateur socialiste de Loire-Atlantique, Yannick Vaugrenard avait appelé , début avril, à la vigilance de l'Etat face aux difficultés financières du principal actionnaire. Il est indispensable (...) qu'un système d'alerte soit mis en place, expliquait-il. Si la vente des chantiers venait à être confirmée, de grands industriels français devraient logiquement être intéressés, tel Alstom notamment, compte tenu de la perspective de diversification industrielle qui voit le jour avec le développement de l'éolien Off-shore. Un tour de table de grands groupes industriels français s'avère nécessaire et urgent, à l'initiative de l'Etat, car une plus grande maîtrise des capitaux apparaît aujourd'hui déterminante, soulignait-il...