STMicroelectronics accuse une lourde perte de 176 M$ au 1er trimestre

  • A
  • A
STMicroelectronics accuse une lourde perte de 176 M$ au 1er trimestre
Partagez sur :

Le chiffre d'affaires net de STM au 1er trimestre 2012 s'est inscrit en baisse de 8% par rapport au 4ème trimestre 2011...

Le chiffre d'affaires net de STMicroelectronics au 1er trimestre 2012 s'est inscrit en baisse de 8% par rapport au 4ème trimestre 2011. Il ressort à 2,02 Milliards de Dollars, tandis que la marge brute ressort à 29,6% après avoir absorbé des charges de capacités de production inutilisées que nous avions anticipées et la charge inattendue et exceptionnelle résultant d'une sentence arbitrale. Par rapport au 4ème trimestre 2011, l'Informatique et l'Automobile ont dépassé tous les autres segments, avec une croissance respective de 2%. Le segment Industriel & Autres est resté stable tandis que le Grand public et les Télécommunications ont reculé respectivement de 4% et 25%. La distribution a baissé de 1%. "Au 1er trimestre, les filiales détenues à 100% par ST ont enregistré une baisse de chiffre d'affaires de 3% par rapport au 4ème trimestre. Cette baisse a été inférieure à la saisonnalité historique grâce à la croissance enregistrée dans les segments de l'Automobile et des produits analogiques, MEMS et microcontrôleurs" commente Carlo Bozotti, Président et CEO de STMicroelectronicx . Au 1er trimestre 2012, ST a comptabilisé un résultat de 159 M$ (199 M$ au trimestre précédent), au titre du résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle et essentiellement lié à la quote-part d'Ericsson (50%) dans la co-entreprise ST-Ericsson. La perte nette du 1er trimestre s'élève à -176 M$ soit -0,2 $ par action, contre une perte nette de -0,01 $ au 4ème trimestre 2011. Le 'free cash flow' ressort à 98 M$ au 1er trimestre à comparer à 47 M$ au trimestre précédent. La situation financière nette de ST reste solide, avec une situation de trésorerie nette qui ressort à 1,27 Md$ au 31 mars 2012 après ajustements tenant compte des 50% de la dette de ST-Ericsson. Elle se compare à 1,17 Md$ au 31 décembre 2011. Le montant de la trésorerie et équivalents de trésorerie, des valeurs mobilières de placement et de la trésorerie soumise à restriction s'élevait à 2,2 Mds$ et l'endettement total à 1,4 Md$ au 31 mars 2012. Le montant total des fonds propres s'élevait à 7,84 Mds$ à la fin du trimestre. "Les pertes enregistrées dans le segment des produits pour téléphones cellulaires (Wireless) ont une fois de plus pesé sur nos résultats trimestriels. ST-Ericsson a annoncé néanmoins aujourd'hui un changement de direction stratégique et un nouveau modèle économique, avec un objectif clé : réduire de manière significative ses pertes d'exploitation en 2012 en devenant le leader du marché et en améliorant sa rentabilité financière" indique Carlo Bozotti, Président et CEO de STMicroelectronics. "Même si des incertitudes macroéconomiques perdurent, nous pensons que le chiffre d'affaires a touché un point bas au 1er trimestre. Le niveau des commandes s'est amélioré dans tous les segments d'activité au cours des trois derniers mois. Sur la base de notre visibilité actuelle, le redressement général de l'activité attendu au 2ème trimestre dans tous nos segments de produits devrait entraîner une progression du chiffre d'affaires proche de 7,5% située au point médian de notre fourchette de prévisions. A un horizon plus lointain, nous anticipons également une avec une forte accélération des ventes de MEMS et des produits analogiques au 2ème semestre 2012 grâce à nos nouveaux produits innovants et à l'élargissement de notre base de clientèle" explique le management. La marge brute du second trimestre devrait s'établir autour de 34,4%, à plus ou moins 1,5 point de pourcentage. Elle suppose une amélioration du plan de charge des usines et de la performance manufacturière par rapport au 1er trimestre.