Sondage : les radars sont des "pompes à fric"

  • A
  • A
Sondage : les radars sont des "pompes à fric"
Partagez sur :

Selon un sondage Harris Interactive, 64% des Français considèrent les radars comme des "pompes à fric". 35,5% d'entre eux reconnaissent néanmoins qu'ils aident à réduire les accidents mortels.

Pour une majorité des Français, les radars sont des "pompes à fric". Selon un sondage Harris Interactive mené pour RTL et Autoplus, 64% d'entre eux estiment en effet que les radars automatiques ne servent qu'à remplir les caisses de l'Etat. Les radars automatiques ont d'ailleurs rapporté 700 millions d'euros en 2012. Un chiffre en constante progression puisqu'en 2011, le montant des amendes cumulées s'est élevé à 539 millions d'euros. Les radars mobiles sont eux aussi la cible des critiques : les Français sont 53.1 % à avoir une image négative de ce nouveau concept. Les radars limitent les accidents mortels Selon la Sécurité routière, les appareils automatiques ont tout de même un impact positif sur les accidents de la route. Depuis leur installation en 2002, l'organisme dénombre 66% de morts en moins à proximité des radars automatiques. 35,5% des sondés reconnaissent d'ailleurs que les radars permettent de réduire le nombre d'accidents.  Et pourtant, le nombre d'infractions ne cesse d'augmenter tous les ans, même si 93,5% des excès de vitesse restent inférieurs à 20 km/h. Le Rhône est la région la plus "flasheuse" de France Au palmarès des régions les plus "flasheuses", le Rhône remporte la palme, avec 826.520 excès de vitesse détectés en 2012, devant le Nord (821.854) et les Alpes-Maritimes (758.438). L'axe "le plus truffé" de radars est la voie express périphérique d'Ile-de-France, avec 40 cabines sur ses 160 km, dont une vingtaine rien que pour les tunnels "Duplex".