Sommet franco-britannique: réviser les traités de l'UE, "pas une priorité" pour F.Hollande

  • A
  • A
Sommet franco-britannique: réviser les traités de l'UE, "pas une priorité" pour F.Hollande
Partagez sur :

David Cameron souhaite renégocier les conditions d'appartenance de la Grande-Bretagne à l'UE.

La révision des traités européens "n'est pas une priorité pour la France" a déclaré vendredi le Président François Hollande, à l'occasion d'un sommet franco-britannique qui se tenait à Brize Norton, au Royaume-Uni. Son homologue, David Cameron souhaite à l'inverse organiser un referendum sur l'appartenance de la Grande-Bretagne au sein de l'UE d'ici 2017. "Ce n'est pas par une révision des traités que peut être renégociée sa place dans l'UE", a indiqué un peu plus tôt l'entourage du président de la République à l'agence de presse Reuters. "Notre intérêt général, c'est que le Royaume-Uni reste en Europe, mais cela ne peut pas se faire au prix du démantèlement de l'Europe", avait-on encore précisé. Les Eurosceptiques britanniques gagnent du terrain Le Premier ministre britannique a cependant promis de renégocier les termes de l'adhésion de son pays à l'UE avant d'organiser un referendum, si les conservateurs sont reconduits au pouvoir lors des élections prévues en mai 2015, alors que les Eurosceptiques gagnent du terrain outre-Manche. D'après un sondage réalisé ce mois-ci par ComRes et publié dans le journal 'Sunday People', l'UKIP, le Parti de l'Indépendance du Royaume-Uni (UKIP), qui milite pour une sortie de l'UE pourrait reléguer les conservateurs à la troisième place lors des élections européennes de 2014... De son côté David Cameron ne souhaite pas une sortie du Vieux Continent, mais veut revoir les conditions de son appartenance. "Pour le moment, je crois que beaucoup de gens se disent : 'Je souhaite rester en Europe mais il y a des aspects de la relation qui ne me conviennent pas, je veux donc que cela change.' C'est mon point de vue", a-t-il déclaré le 14 janvier dernier.