Solaire : Bruxelles ouvre une enquête sur les pratiques de la Chine

  • A
  • A
Solaire : Bruxelles ouvre une enquête sur les pratiques de la Chine
Partagez sur :

La Commission européenne a ouvert une enquête antidumping sur les importations de panneaux solaires en provenance de Pékin.

La Commission européenne a annoncé ce jeudi l'ouverture d'une "enquête antidumping sur les importations de panneaux solaires et leurs composants essentiels (les piles et wafers solaires) originaires de Chine". Concurrence déloyale ? La démarche de l'organe exécutif européen fait suite à une plainte déposée le 25 juillet dernier par l'association "EU Pro Sun" qui a fait savoir que, les panneaux solaires et leurs composants essentiels originaires de Chine, entraient sur le marché européen à un prix inférieur à la valeur du marché. Or, Pékin a déjà exporté pour 21 milliards d'euros de panneaux solaires vers l'Union Européenne. Institution de droits antidumping provisoires? "La Commission a constaté qu'il existait des éléments de preuve suffisants à première vue pour justifier l'ouverture d'une enquête", estime-t-elle dans un communiqué. Enquête qui doit durer 15 mois, mais au bout de neuf mois, Bruxelles rendra des conclusions provisoires. L'organe exécutif pourra alors décider ou non d'instituer des droits antidumping provisoires.