Société Générale a finalisé la cession de sa filiale grecque Geniki

  • A
  • A
Société Générale a finalisé la cession de sa filiale grecque Geniki
Partagez sur :

La banque a toutefois investi un peu plus que prévu avant de réaliser la vente...

Société Générale a finalisé la cession de la totalité de sa participation de 99,08% dans sa filiale grecque Geniki Bank à Piraeus Bank, conformément à ce qui avait été annoncé en octobre. La transaction n'aura pas d'impact significatif sur les ratios prudentiels du groupe, confirme la banque dans un communiqué. SocGen a toutefois investi un peu plus que prévu dans sa filiale, à hauteur de 460 millions d'euros contre 444 millions initialement annoncés. Nouvelle étape de développement Après avoir assuré son rôle d'actionnaire dans son soutien à Geniki Bank, en particulier durant la crise, la banque a cherché une stratégie alternative pour Geniki Bank. "Société Générale est convaincue que l'accord trouvé avec Piraeus Bank permet à Geniki Bank de s'engager dans une nouvelle étape de son développement", ajoute-t-elle. Réduction de l'exposition des banques françaises à la Grèce Les banques françaises figuraient parmi les principaux créanciers internationaux de la Grèce et ont engagé une diminution de leur exposition via des ventes de dettes souveraines et des dépréciations sur leurs actifs dans la république hellénique. L'exposition de la Société Générale était parmi les plus basses par rapport aux autres banques françaises, et notamment d'Emporiki, filiale de Crédit Agricole cédée pour un euro symbolique à Alpha Bank.