Smic : les syndicats n'ont pas les mêmes objectifs

  • A
  • A
Smic : les syndicats n'ont pas les mêmes objectifs
Partagez sur :

La question sera abordée la semaine prochaine, une rencontre étant prévue mardi à Matignon entre le gouvernement et les partenaires sociaux...

Le ministre du Travail, Michel Sapin a assuré jeudi qu'il y aurait un "coup de pouce" de la part du gouvernement sur le Smic mais pas une forte hausse qui pourrait pénaliser les petites entreprises. Reste à déterminer le montant de ce "coup de pouce", d'autant que les syndicats n'ont pas accordé leurs violons... Mardi prochain, date de la rencontre entre le gouvernement et les partenaires sociaux, "Il fau(dra) écouter tout le monde (...) Tous (...) ne sont pas sur le même chiffre", a souligné hier Michel Sapin, qui veut remettre le dialogue social au centre des discussions. La CFDT l'a répété plusieurs fois ces derniers jours : un Smic à 1.700 euros bruts par mois, contre 1.398,37 euros actuellement, comme le réclame la CGT, est irréaliste. "Si vous augmentez trop le Smic, vous allez rattraper les grilles de salaires et vous aurez un grand nombre de salariés au Smic qui auront un sentiment de déclassement", a encore expliqué son leader syndical, François Chérèque ce vendredi matin, au micro de RMC et BFM Télé. Jean-Claude Mailly, leader syndical de Force Ouvrière n'a de son côté, fixé aucun montant dans l'immédiat, mais un objectif final de 1.340 euros nets par mois, contre environ 1.092 euros aujourd'hui. Il a également plaidé pour des discussions dans toutes les branches afin qu'il n'y ait plus de minimum salarial inférieur au Smic.