SFR pourrait finalement rester dans le groupe Vivendi

  • A
  • A
SFR pourrait finalement rester dans le groupe Vivendi
Partagez sur :

Le projet de scission reste à l'étude, mais d'autres pistes sont envisagées...

Le 11 septembre dernier, le Conseil de surveillance de Vivendi avait pris comme décision, à l'unanimité, d'étudier un projet de scission entre ses activités médias et ses activités téléphonie mobile. Si le projet d'entrée en Bourse de SFR "est toujours à l'étude", le président du Conseil de surveillance du groupe, Jean-René Fourtou, indique ce vendredi dans les colonnes du journal 'Le Monde' qu'une autre "solution pourrait être que SFR reste avec Vivendi"... SFR, "un potentiel de croissance" "Ce sont les entités centrées autour des médias qui seraient séparées du groupe", ajoute Jean-René Fourtou dans cette interview. Le président du conseil de surveillance estime ainsi que SFR a un "potentiel de croissance très important", compte tenu de la progression des usages sur le réseau. Après avoir souffert de l'arrivée de Free mobile et des offres low-cost, l'opérateur télécom devrait dégager selon Jean-René Fourtou "2,8 milliards d'euros de résultat brut cette année". "Il peut donc mieux supporter une part de la dette du groupe", explique-t-il. Poids des investissements Jean-René Fourtou rappelle cependant que la hausse de la consommation nécessite de lourds investissements, qui ne peuvent être assumés que par les groupes les plus importants : "Ce contexte pousse à une mutualisation des infrastructures. Celle que nous avons commencée avec Bouygues Telecom est un grand pas en avant", fait-il remarquer... Pour les opérateurs mobiles français, le partage d'une partie de leurs réseaux est en effet  le seul moyen dont il dispose aujourd'hui pour réduire leur co�"ts face à l'opposition des autorités européennes de la concurrence à une nouvelle consolidation au marché.