Sept propositions de reprise ont été déposées pour le volailler Doux

  • A
  • A
Sept propositions de reprise ont été déposées pour le volailler Doux
Partagez sur :

Parmi les candidats à la reprise figure un consortium de six sociétés françaises, emmenées par le bras financier de la filière oléagineuse Sofiprotéol...

Les candidats à la reprise de Doux avaient jusqu'à jeudi pour se faire connaître... Au total, sept propositions ont été déposées pour le volailler, dont le placement en redressement judiciaire menace 3.400 salariés et 800 éleveurs. Mais pas de quoi satisfaire le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. "Aujourd'hui, le compte n'y est pas dans les offres qu'on a, de manière générale", a déclaré une source dans son entourage, citée par l'AFP. Parmi les candidats à la reprise figure un consortium de six sociétés françaises, emmenées par le bras financier de la filière oléagineuse Sofiprotéol. Cette entreprise est présidée par le numéro un du syndicat agricole FNSEA Xavier Beulin... Ce dernier a expliqué qu'il coordonnerait l'une de ses filiales appelée GlonSanders, ainsi que les groupes volaillers Duc, LDC,Tilly-Sabco, et les coopératives agricolesTerrena et Triskalia. Cette offre sera commune et coordonnée par Sofiprotéol mais chacune des sociétés impliquées reprendra une partie des activités. Elle devait être détaillée aux salariés de Doux lors d'un comité central d'entreprise ce vendredi matin. Si proposition concerne toutes les activités de Doux, le nombre d'emplois maintenus n'a pas été communiqué. Elle inclut les dettes à l'égard des éleveurs, mais pas aux banques de Doux.