Sept banques françaises placées sous surveillance négative par Moody's

  • A
  • A
Sept banques françaises placées sous surveillance négative par Moody's
Partagez sur :

Au total, 87 établissements bancaires européens sont dans cette situation...

L'agence Moody's a publié durant la nuit une nouvelle étude qui a calmé les marchés après les fortes enregistrées lors de la séance de lundi... Le bureau d'études a en effet placé sous revue négative toutes les notes subordonnées, junior subordonnées et Tier 3 des banques européennes bénéficiant d'un soutien plus ou moins marqué de leur Etat d'appartenance. En d'autres termes, l'agence estime qu'en cas de coup dur, les difficultés actuelles des Etats face à leurs finances publiques rendent moins probable ou moins conséquent le soutien qu'ils seraient à même d'apporter à leurs banques domestiques. La procédure concerne 87 banques dans 15 pays, avec un nombre non-négligeable d'établissements en Espagne (21 banques), Italie (17 banques), Autriche (9 banques) et France (7 banques). Dans l'hexagone, sont concernées la Banque Fédérative du Crédit Mutuel, BNP Paribas, BPCE, la Caisse Centrale du Crédit Immobilier de France, le Crédit Agricole, Dexia Crédit Local, HSBC France et Société Générale. Les craintes de Moody's reposent sur la moindre flexibilité des Etats en matière financière et les discussions autour des travaux comptables actuels au niveau communautaire, qui pourraient notamment laisser les créanciers subordonnés très exposés à l'exclusion de leurs droits en cas de problème.