Selon Nouriel Roubini, la récréation est terminée en Europe

  • A
  • A
Selon Nouriel Roubini, la récréation est terminée en Europe
Partagez sur :

Les "courtes vacances de l'Europe" sont finies aux yeux de l'économiste...

Les "courtes vacances de l'Europe" sont finies pour l'économiste Nouriel Roubini !... Dans un commentaire publié ce matin dans les 'Les Echos', ce dernier estime en effet qu'en Europe, "la récession empirera tout au long de cette année, pour de nombreuses raisons". Parmi celles-ci, il cite la fin de l'effet positif des injections de liquidités de 1.000 milliards d'euros depuis décembre par la BCE, les difficultés des banques à renforcer leurs bilans, la restriction du crédit bancaire, ainsi que la hausse continue des prix du pétrole... Et sans oublier les facteurs politiques : "la France élira peut-être un président dont la politique peut effrayer les marchés obligataires", et en Grèce, les élections législatives du 6 mai prochain "peuvent donner 40 à 50% des voix aux partis qui favorisent une cessation de paiements immédiate et une sortie de la zone Euro", selon lui. Nouriel Roubini constate que les taux d'intérêt augmentent à nouveau pour l'Italie et l'Espagne, et que "la récession s'est accentuée dans la périphérie de la zone Euro et se déplace vers son noyau, à savoir la France et l'Allemagne". Dans ces conditions, "sans une politique monétaire beaucoup plus souple et moins d'austérité fiscale, l'Euro ne s'affaiblira pas, la compétitivité externe ne sera pas restaurée et la récession s'accentuera", conclut Nouriel Roubini...