Sarkozy toujours prêt pour la taxe Tobin, "seul ou avec les autres"

  • A
  • A
Sarkozy toujours prêt pour la taxe Tobin, "seul ou avec les autres"
Partagez sur :

Le chef de l'Etat confirme son projet de taxe sur les transactions financières, même s'il n'est pas suivi par les autres dirigeants européens...

"Seul ou avec les autres", Nicolas Sarkozy tient à mettre en place la taxe Tobin. Le chef de l'Etat a réaffirmé ce mardi son souhait de voir Paris appliquer une taxe sur les "transactions financières. "A l'évidence, la France doit le faire avec les autres. Mais, (...) si la France attend que les autres se décident pour taxer la finance, la finance ne sera jamais taxée", a t-il déclaré lors de ses voeux à la "France solidaire". Au terme de leur réunion de travail organisée à Berlin hier, la chancelière allemande a assuré ne pas pouvoir suivre le président français sur cette taxe Tobin, bein qu'elle y soit favorable : "A titre personnel, je dois vous dire que je peux imaginer une telle taxe dans la zone euro", a-t-elle déclaré, ajoutant qu'elle était bloquée par l'absence d'accord au sein de son gouvernement. Nicolas Sarkozy s'est néanmoins déclaré "très heureux" du soutien de la dirigeante allemande. "La France veut mettre en oeuvre la taxation sur les transactions financières avec les autres, mais la France veut que cela se fasse et pour que cela se fasse, la France ne se contentera pas d'en parler, elle le fera", a-t-il assuré.