Rythmes scolaires : le secteur du tourisme plaide pour un zonage en période estivale

  • A
  • A
Rythmes scolaires : le secteur du tourisme plaide pour un zonage en période estivale
Partagez sur :

Benoît Hamon a proposé des aménagements, dont celui de raccourcir les vacances d'été. Les professionnels du tourisme suggèrent cette contrepartie.

Suite aux ajustements de la réforme des rythmes scolaires annoncés fin avril par le nouveau ministre de l'Education Benoît Hamon, les professionnels du tourisme demandent la mise en place d'un zonage pour les vacances d'été. Raccourcir les vacances estivales Benoît Hamon souhaite en effet assouplir la réforme engagée par son prédécesseur Vincent Peillon pour répondre aux difficultés que rencontrent certaines petites communes. Un projet de décret prévoit donc, à titre expérimental, de leur donner la possibilité de réduire le nombre d'heures d'école par semaine en "étalant ces heures sur les vacances". La période de pause estivale serait donc plus courte. Ne pas tuer l'activité touristique Compte tenu de l'importance du secteur touristique qui représente "deux millions d'emplois directs et indirects", cet assouplissement devrait s'accompagner "d'un zonage des périodes de vacances". "Il permet à plus de Français de partir en vacances tout en leur offrant une plus grande souplesse", expliquent les six organisations professionnelles (Umih, Seto, domaines skiables de France...) dans un communiqué commun. Elles demandent par ailleurs à Benoît Hamon de maintenir des week-ends de deux jours, ainsi que les vacances d'hiver en février et celles du printemps en avril. Pour mémoire, les communes ont jusqu'à septembre prochain pour appliquer la réforme qui rétablit le retour de la semaine de 4,5 jours, supprimée en 2008. Le texte initial raccourcit la journée de classe des élèves de primaire en moyenne de 45 minutes, et des activités culturelles ou sportives doivent être mises en place par les communes.