Ryanair s'installe à Bruxelles, le gouvernement belge réagit...

  • A
  • A
Ryanair s'installe à Bruxelles, le gouvernement belge réagit...
Partagez sur :

Le ministre wallon en charge de la politique aéroportuaire craint que la compagnie low-cost délaisse sa base de Charleroi-Bruxelles, dédiée aux vols low-cost.

Ryanair a annoncé mercredi qu'il allait ouvrir une base dans la périphérie proche de Bruxelles - 12 kilomètres environ - à l'aéroport national Zaventem dès le mois de février prochain. Une annonce plutôt mal accueillie par le gouvernement belge, alors que la compagnie low-cost est déjà présente sur le terminal Charleroi-Bruxelles. Clientèle d'affaires Le groupe prévoit d'assurer dix liaisons vers Alicante, Barcelone, Ibiza, Lisbonne, Malaga , Palma, Porto, Rome, Valence et Venise. Ryanair compte par ailleurs assurer 200 vols hebdomadaires à partir de sa base de Bruxelles, transporter autour de 1,5 million de passagers par an et créer environ 1.500 emplois. A l'occasion d'une conférence de presse, le PDG de la compagnie, Michael O'Leary a indiqué que cette nouvelle base s'adressait à une clientèle d'affaires et aux familles. Il promet d'améliorer les services offerts. Marché concurrentiel Dans un communiqué publié ce mercredi, l'aéroport de Charleroi dit avoir eu connaissance des intentions de Ryanair en début de semaine. "Dans un contexte économique toujours difficile, le marché de l'aviation est extrêmement concurrentiel et particulièrement dans le secteur du low-cost (...) il poursuivra son travail de développement des compagnies présentes sur le site, et de diversification en vue de garantir la pérennité de l'emploi", indique-t-il. Le gouvernement belge veut rencontrer le PDG Le ministre wallon en charge de la politique aéroportuaire de la Belgique, André Antoine a de son côté fustigé les pratiques de Ryanair. "L'aéroport national est un aéroport  qui a pour créneau  les vols commerciaux classiques et longs courriers alors que l'aéroport de Charleroi a développé sa stratégie sur le low cost avec des destinations de courtes distances, écrit-il sur son blog. Il demande à renconter Micha�"l O'Leary afin "de conforter la présence de  Ryanair à Charleroi (...) et de son intention de continuer à développer de nouvelles lignes courtes distances".