RTE publie son rapport prévisionnel sur les besoins d'électricité en France

  • A
  • A
RTE publie son rapport prévisionnel sur les besoins d'électricité en France
Partagez sur :

Le réseau fait le point sur les énergies nouvelles en France...

Le Réseau de transport d'électricité (RTE) a publié mardi son rapport prévisionnel consacré à l'équilibre de l'offre et de la demande dans le pays. Il en ressort que la France ne manquera pas de capacités de production d'électricité jusqu'en 2018. En septembre dernier, RTE estimait qu'il manquerait à la France 1,2 GW de capacité de production dès 2016, soit l'équivalent d'un réacteur nucléaire récent. En 2017, ce déficit doublait presque, à 2,1 GW. Après actualisation, RTE estime désormais que la consommation d'électricité sera en adéquation avec la puissance de production entre 2014 et 2018. Seul point noir : après 2015 puis 2016, le système électrique français ne bénéficiera plus de marges de sécurité pour faire face aux pics de froid en raison notamment de fermetures de centrales à charbon et à gaz, qui permettent de répondre rapidement aux pics de consommation -contrairement au nucléaire qui fournit l'électricité de base. Energies renouvelables RTE profite de ce bilan pour faire un point sur les énergies renouvelables en France. Côté éolien, la puissance cumulée du parc en France continentale s'élevait à 7.431 MW. Le parc éolien a produit 14,6 TWh au cours de l'année 2012. "Le facteur de charge annuel moyen s'élève à 22,3% sur les cinq dernières années, ce qui équivaut, en énergie, à 1.960 heures de fonctionnement à pleine puissance", détaillent les auteurs du document. Actuellement, le développement ralentit après plusieurs années de croissance du parc éolien de l'ordre de 1.000  MW/an. Un phénomène qui s'explique notamment par les nombreux changements dans le cadre réglementaire, qui créent l'incertitude. La puissance cumulée du parc photovoltaïque en France continentale s'élevait à 3,5 GW au mois de janvier. De quoi fournir au réseau, au cours de l'année 2012, une production de 3,9 TWh. L'observation des productions photovoltaïques réalisées sur les années 2010 et 2011 permet de calculer le facteur de charge historique qui se situe autour de 14,3%, ce qui équivaut, en énergie, à 1.250 heures de fonctionnement  à pleine puissance, indique RTE. La France avait jusqu'en 2012 un objectif annuel de développement de la filière photovoltaïque de 500 MW par an, qui a été doublé au mois de janvier. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement a lancé une série de mesures (appel d'offres pour les installations de taille importante, révision trimestrielle des tarifs d'achat pour les petites installations, soutien à l'industrie...) qui n'ont pas encore été appliquées. De quoi provoquer un ralentissement des raccordements, très marqué sur la fin de l'année 2012 et le début de l'année 2013.