"Rien n'est encore décidé" sur les retraites, affirme Jean-Marc Ayrault

  • A
  • A
"Rien n'est encore décidé" sur les retraites, affirme Jean-Marc Ayrault
Partagez sur :

Le Premier ministre, qui reçoit à partir de ce lundi les partenaires sociaux, fait durer le suspense...

Les premiers arbitrages démarrent ce lundi avec les partenaires sociaux sur le br�"lant dossier des retraites. Invité dimanche soir du journal de 20 heures de France 2, Jean-Marc Ayrault n'a pas fait de nouvelle révélation en la matière. "Rien n'est encore décidé" sur une éventuelle hausse de la CSG, a déclaré le Premier ministre. "Je veux écouter demain les partenaires sociaux, ils sont partagés sur cette question", a-t-il expliqué. Seule certitude : l'exécutif ne compte pas revenir sur l'âge de départ en retraite, fixé à 62 ans. La poursuite du mouvement d'augmentation de la durée de cotisation nécessaire pour toucher une pension au taux plein après 2020 est sur la table, mais Jean-Marc Ayrault n'a pas voulu préciser le rythme. "Raisonnable et progressif" Selon une source gouvernementale citée par l'agence Reuters, "il y a aura un allongement raisonnable et progressif de la durée de cotisation", avec un système de pilotage permettant d'ajuster cette durée à l'avenir. La réforme de 2003 prévoit que cette durée de cotisation atteindra 41 ans et trois trimestres en 2020. La hausse de la CSG, autre piste qui semble privilégiée par le gouvernement, est loin de faire l'unanimité. "Je suis très réservé", a indiqué le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, au 'Journal du Dimanche'. "Les recettes de la CSG doivent être attribuées en priorité à la santé et à la perte d'autonomie. Pour les retraites, l'augmentation modérée des cotisations des entreprises et des salariés est plus logique", ajoute-t-il. Le Premier ministre devait recevoir ce lundi la CFDT à 09h30, avant la CGPME à 10h30, la CGT (11h30), le Medef (14h30), la CFTC (15h30) et la CFE-CGC (16h30). Suivront mardi Solidaires (09h30), FO (10h30), l'UPA (11h30), l'Unsa (15 heures) et la FSU (16 heures). Mobilisation le 10 septembre La réforme sera ensuite présentée le 18 septembre en conseil des ministres. Selon les dernières déclarations des ministres, elle pourrait décider d'une hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG), mais aussi d'une poursuite de l'allongement de la durée de cotisation au-delà de 2020. Sans attendre d'en savoir plus, certains syndicats, à l'image de Force ouvrière, de la CGT, de la FSU et de Solidaires, appellent à manifester le 10 septembre. "Il y aura des arrêts de travail, des manifestations sur l'ensemble du territoire", a promis le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, sur RMC.