Rexel séduit avec ses objectifs 2015

  • A
  • A
Rexel séduit avec ses objectifs 2015
Partagez sur :

Le groupe vise une marge EBITA ajustée supérieure à 6,5% d'ici trois ans...

Rexel est bien orienté en début de séance sur la place parisienne après avoir dévoilé, en amont d'une conférence investisseurs consacrée aux ambitions de moyen terme de l'entreprise, ses objectifs à l'horizon 2015. Le plan "Energy in Motion" va s'appuyer sur la croissance interne et externe, l'optimisation des retours sur investissements, les synergies intragroupe et la hausse de la productivité. Le plan s'articule ainsi autour de 4 éléments : une croissance organique qui devrait surperformer le PIB d'environ 2 points entre 2011 et 2015, un montant de 500 ME par an en moyenne dédié aux acquisitions qui représentera 3% à 5% de croissance supplémentaire du chiffre d'affaires, une marge EBITA ajustée supérieure à 6,5% en 2015, ce qui se compare à un objectif actuel de marge EBITA ajustée "autour de 6,5%" en 2013, et une génération de FCF après intérêts et taxes supérieure à 500 ME contre un objectif précédent visant un FCF avant intérêts et taxes situé entre 500 ME et 700 ME. Parmi les objectifs annoncés, Oddo se montre relativement déçu à première vue par l'ambition du groupe dans les pays émergents. Le groupe vise en effet réaliser plus de 10% de son chiffre d'affaires dans les pays émergents en 2015 contre 7-8% aujourd'hui. L'annonce de nouveaux objectifs MT par Rudy Provoost, CEO depuis février dernier, était un événement attendu. Bien que l'environnement incertain incite à la réserve, le broker trouve cette guidance prudente et peu surprenante dans son contenu. Rudy Provoost a donc bien " ajusté " les ambitions du groupe, sans véritable changement stratégique. La plus grande attention portée à la croissance n'est à première vue pas évidente, le groupe continuant par contre de viser une amélioration de sa profitabilité après 2013. Le courtier est "neutre" sur le dossier.