Revenus : les inégalités se creusent en France

  • A
  • A
Revenus : les inégalités se creusent en France
Partagez sur :

En 2011, 20% des Français captaient près de 40% des revenus, d'après une étude publiée par l'INSEE...

19.550 euros par an. C'est la somme minimale dont dispose un Français sur deux pour vivre, selon un rapport paru ce jour dans la revue Insee Première (données 2011). Il s'agit plus précisément de ce que l'Institut national de la statistique appelle le "niveau de vie", c'est-à-dire les revenus après impôts directs pour chaque membre (unité de consommation) d'un ménage. Seuls les revenus des plus aisés ont augmenté "La hausse des inégalités se poursuit", souligne le document, chiffres à l'appui. En 2011, il fallait par exemple 37.500 euros pour intégrer la catégorie des 10% de Français les plus aisés. De leur côté, les revenus des 10% les plus pauvres ne dépassaient pas 10.500 euros. Le rapport était donc de 3,6 entre les deux catégories, alors qu'il se limitait à 3,4 à la fin des années 1990 et à 3,5 en 2010. "En 2011, les niveaux de vie ont augmenté uniquement pour la moitié la plus aisée de la population", précise d'ailleurs l'étude. Pour l'autre moitié, ils ont reculé. 20% des Français captent près de 40% des revenus L'étude de la somme des revenus perçus ne fait quant à elle que confirmer la tendance. Les 20% de Français les plus modestes cumulaient 9,1% des revenus du pays en 1999. En 2011, cette part est tombée à 8,6%. Même les classes moyennes ont vu leur part de richesses diminuer. Les 50% de Français les moins riches cumulaient en effet 29,8% des revenus en 2011, contre 30,9% en 1999. A l'inverse, les Français figurant en haut tableau (les derniers 20%) ont vu leur poids augmenter dans le bilan global : 39,5% des revenus leurs reviennent. Ainsi, la part de richesse cumulée des Français les plus aisés est 4,6 fois plus élevée que celle des Français les plus modestes. En 1999, les chiffres étaient respectivement de 37,7% et 4,1.