Retraites : les Français privilégient toujours l'allongement de durée de cotisation

  • A
  • A
Retraites : les Français privilégient toujours l'allongement de durée de cotisation
Partagez sur :

... A la baisse des pensions...

Les Français sont conscients de la nécessité de rééquilibrer le système des retraites, mais pas à n'importe quel prix... Ils sont ainsi 63% à juger qu'une réforme en profondeur, avec la mise à plat des sujets les plus sensibles est nécessaire, contre 31% qui se prononcent pour des aménagements à la marge, afin d'éviter d'éventuels débordements sociaux, d'après le dernier baromètre Ipsos pour l'Union mutualiste retraite. Les Français refusent la baisse des pensions comme solution Malgré la nécessité reconnue, aucune des mesures proposées dans le cadre de l'enquête "ne suscite un assentiment majoritaire des interviewés en étant jugée et nécessaire et souhaitable", explique l'institut de sondages. En outre, les Français estiment qu'il est 'moins pire' d'augmenter une nouvelle fois la durée de cotisation et de relever l'âge de départ en retraite, plutôt que de diminuer le montant des pension ou de taxer davantage les retraites. Pour les deux premières propositions, respectivement 66% et 63% des personnes interrogées estiment qu'elles sont "nécessaires" contre seulement 26% et 25% pour les deux dernières suggestions. Avis partagés sur la désindexation des pensions En revanche, les avis des Français sont beaucoup plus partagés sur la désindexation des pensions : seulement 40% estiment que cette mesure, qui consiste à ne plus aligner les retraites sur les pensions, est nécessaire. Elle a pourtant été adoptée très récemment dans l'accord sur les régimes complémentaires Agirc-Arrco. Alors que le gouvernement a dévoilé en début de semaine le calendrier des concertations à venir pour mettre en place cette réforme, seulement 24% des Français accordent leur confiance à Matignon pour mener à bien cette opération. Une conférence sociale aura lieu sur le sujet les 20 et 21 juin prochain.