Retraites : Bercy admet que l'âge effectif de départ va augmenter...

  • A
  • A
Retraites : Bercy admet que l'âge effectif de départ va augmenter...
Partagez sur :

Pourtant, la réforme prévoit de maintenir l'âge légal de départ à 62 ans...

Si l'âge légal de la retraite reste fixé à 62 ans, l'âge de départ effectif risque d'augmenter pour de nombreux Français. Le gouvernement français a reconnu pour la première fois que la réforme des retraites, en discussion depuis lundi à l'assemblée nationale, se traduira par des départs plus tardifs, jusqu'à 66 ans...   Report mécanique...   Dans son rapport économique, social et financier transmis hier à la Commission européenne, le gouvernement écrit ainsi que "l'âge effectif de départ à la retraite, qui constitue le critère déterminant au regard de la soutenabilité des finances publiques, devrait mécaniquement augmenter avec l'allongement de la durée de cotisation".  Et d'ajouter qu' "à terme, un assuré qui débute sa carrière à 23 ans (la moyenne française) ne pourra partir à la retraite au taux plein qu'à partir de 66 ans". Pourtant, à l'Assemblée nationale, au sein du groupe PS, on temporise ces affirmations, en rappelant que la réforme des retraites prévoit des dispositifs sur la pénibilité et les carrières longues, qui devraient permettre, d'ici à 2020, à un salarié sur deux de partir à la retraite entre 60 et 61 ans...   La réforme des retraites prévoit un allongement progressif de la durée de cotisation nécessaire pour toucher une pension à taux plein, qui passera à 43 ans en 2035. L'âge légal du départ en retraite reste lui fixé à 62 ans, mais en pratique, de nombreux salariés risquent de subir une décote sur leur pension s'ils partent à cet âge sans avoir cotisé pendant 43 ans.    Vers un meilleur taux d'emploi   La hausse prévue de la durée de cotisation devrait rapporter 5,4 milliards d'euros à horizon 2030 et 10,4 milliards d'euros en 2040 à l'ensemble des régimes, ce qui permettrait, "avec les mesures de court terme, de maintenir l'équilibre des régimes de base jusqu'en 2040", affirme le rapport du ministère adressé à Bruxelles. L'augmentation de l'âge effectif de départ à la retraite "devrait en outre augmenter le taux d'emploi des seniors et accroître de ce fait le potentiel de croissance de l'économie", ajoute le texte. En 2012, l'âge moyen de départ en retraite était de 62,2 ans en France, contre 61,1 ans en 2007 et 61,9 ans en 2003, selon les statistiques de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV). Les disparités restent importantes entre le privé et le public, où l'âge moyen du départ est inférieur : en 2011, il était de 55,1 ans dans la fonction publique hospitalière, de 58,9 ans dans la fonction publique territoriale et de 60,2 ans dans la fonction publique d'Etat, selon la Direction générale des finances publiques.